• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COVID-19

Voyages depuis ou vers la Guyane : ce qu’il faut savoir avant d’embarquer

Rédaction web Samedi 4 Décembre 2021 - 17h06
Voyages depuis ou vers la Guyane : ce qu’il faut savoir avant d’embarquer
Récapitulatif des éventuels documents à fournir avant embarquement. Les conditions ont changé depuis le 29 novembre. - P.R.

 Le rétablissement des tests Covid avant d’embarquer vers les territoires d’Outre-mer depuis l’hexagone est désormais effectif. Globalement, les conditions de déplacement évoluent. Voici ce qu’il faut retenir :

 Le retour du dépistage contre le Covid-19 avant embarquement pour tous les vols à destination des territoires ultramarins est effectif depuis le lundi 29 novembre. La France hexagonale, comme plusieurs pays d’Europe, est touchée par une nouvelle vague de contaminations depuis la mi-octobre. De plus, la détection des premiers cas du variant omicron inquiète, dans un contexte de relâchement vis-à-vis des gestes barrières.

« La question de l’arrivée de la cinquième vague, aussi dans les territoires d’Outre-mer, nous préoccupe et nous allons sans tarder rétablir les tests avant embarquement pour les personnes vaccinées, comme non-vaccinées, qui se rendent de l’hexagone vers les territoires d’Outre-mer », a déclaré le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu devant le Sénat le 24 novembre.
Récapitulatif des mesures à prendre pour voyager entre la Guyane et l’Hexagone, dans les deux sens, ou alors vers ou depuis les Antilles :
Depuis l’Hexagone vers la Guyane :
- Les voyageurs vaccinés doivent présenter un test PCR datant de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48h avant d’embarquer. Ils ne sont toutefois pas soumis au régime des motifs impérieux et sont exemptés de période d’isolement à l’arrivée (7 jours).

- Les voyageurs non vaccinés doivent quant à eux justifier d’un motif impérieux en plus du test PCR (moins de 72 h) ou antigénique (moins de 48 h) en vigueur. A l’arrivée à Felix Eboué, ils devront remplir une attestation sur l’honneur dans laquelle ils s’engagent à respecter un isolement « prophylactique » [qui prévient de la maladie] de 7 jours. A l’issue de cet isolement, ils devront réaliser un nouvel examen de dépistage virologique.
Depuis la Guyane vers l’Hexagone :
- Aucun document nécessaire pour les personnes qui justifient d’un schéma vaccinal complet.

- En revanche, pour les voyageurs non vaccinés, un test PCR de moins de 72h ou un test antigénique de moins de 48h sera demandé à l’aéroport. Ces derniers devront également justifier leur déplacement par un motif impérieux, et s’acquitter d’un isolement de 7 jours à l’arrivée.

Concernant Air Guyane, les voyages à l’intérieur du territoire sont également soumis à la justification d’un motif impérieux pour les personnes non-vaccinées.
Depuis la Guyane vers les Antilles :
- Aucun document nécessaire pour les personnes vaccinées.

- Les personnes non vaccinées doivent quant à elles justifier d’un motif impérieux ainsi que présenter un test PCR de moins de 72h ou un test antigénique de moins de 48h au départ. Elles doivent aussi s’acquitter d’une période d’isolement de 7 jours à l’arrivée (et d’un test à l’issue).
Depuis les Antilles vers la Guyane :
- Aucun document nécessaire pour les personnes vaccinées.

- Les personnes non vaccinées doivent présenter les mêmes documents que dans le sens Guyane – Antilles. Elles doivent aussi s’acquitter d’une période d’isolement de 7 jours en Guyane.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Paassy 05.12.2021
Foutage de gueule

Pour pouvoir prendre l'avion, des motifs impérieux sont exigés aux non vaccinés mais pas aux vaccinés, mais les deux doivent présenter un test de moins de 72h ???
Formidable aveux que le vaccin ne protège pas de la contamination et que cette histoire de motifs impérieux est une obligation déguisée à la vaccination, parfaitement discriminatoire et donc illégale.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 06.12.2021

Hâte que vous citiez un médecin épidémiologiste expliquant que le vaccin protège de la contamination...le vaccin réduit surtout grandement le risque de formes graves. Hâte de lire vos sources...

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 05.12.2021
vacciner et non vacciner

sont traitez pareille, donc que des avontage a ne pas prendre "pfizer"!

Répondre Signaler au modérateur
Zorglub1962 05.12.2021

Être vacciné évite pour la grande majorité les formes graves de la maladie. La vraie différence de traitement se verra aux admissions à l'hopital. Là, vous serez prioritaire !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une