Législatives : 2 nouvelles candidatures confirmées dans la 1ère circonscription
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
EN BREF

Législatives : 2 nouvelles candidatures confirmées dans la 1ère circonscription

S.R. (s.reffe@agmedias.fr)
Joëlle Prévot-Madère et Alix Madeleine ont officialisé leurs candidatures hier.
Joëlle Prévot-Madère et Alix Madeleine ont officialisé leurs candidatures hier. • D.R.

Alix Madeleine, président du mouvement « Jeunesse en action » et Joëlle Prévot-Madère, actuelle présidente d’honneur de la CGPME de Guyane, ont officialisé ce vendredi 4 mars leurs candidatures respectives aux élections législatives de 2022.

 Le 11 juin, les Guyanais seront amenés à choisir un candidat au sein d’une liste fort pléthorique. Deux prétendants aux sièges du Palais Bourbon ont officialisé leurs candidatures ce vendredi 4 mars.

Sur les réseaux sociaux d’abord, Joëlle Prévot-Madère, cheffe d’entreprise et présidente d’honneur de la CGPME de Guyane, a confirmé sa candidature, pressentie, sans s’étendre davantage sur le contenu de son programme. Mobilisée de longue date pour que la formule de calcul du prix des carburants en Guyane soit changée, elle revient sur les avancées d’un de ces principaux combats, d’actualité, dans notre édition de la semaine.

En 2017, Joëlle Prévot-Madère (encartée à l’époque au sein du parti LREM) avait atteint le second tour des élections législatives dans la 1ère circonscription, avant de perdre le scrutin face à Gabriel Serville (alors encarté au PSG) qui avait récolté 53,47% des voix. Plus tôt dans l'année, Joëlle Prévot-Madère nous a annoncé qu'elle se présenterait sans étiquette.

Alix Madeleine, présenté comme la jeune garde de la politique en Guyane, a convié ses soutiens potentiels à une réunion ce vendredi à l’hôtel Royal Amazonia. Il a présenté au cours de ce premier meeting de campagne une ébauche de son programme, avec un accent placé sur la lutte contre l’insécurité. « On est en campagne, on ne peut pas tout dévoiler », a-t-il assuré hier. Donnant corps à une partie des problématiques qu’il compte aborder d’ici juin : « l’insécurité compte parmi mes priorités et je me battrai coûte que coûte pour que nous, Guyanais, Guyanaises, nos acteurs du monde de la nuit, nos restaurateurs et toutes les professions puissent pouvoir exercer librement dans la quiétude la plus totale. » Une campagne qui a d'ailleurs un nom : « Une nouvelle génération pour changer d’horizon ».