Christophe Pierre : « éviter d’être juste un candidat amérindien »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
LEGISLATIVES 2022

Christophe Pierre : « éviter d’être juste un candidat amérindien »

Propos recueillis par Gaëtan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr)

Déjà connu pour son engagement en tant que militant autochtone ainsi que pour ses réalisations audiovisuelles, Christophe Yanuwana Pierre franchit une nouvelle étape politique. Il se présente aux élections législatives, dans la 2eme circonscription de Guyane. Entretien.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous tourner vers la politique ?
Même si ce n’était pas le cadre d’élections, j’estime que tout ce que j’ai fait a toujours été politique. Mes films sont engagés ; depuis le début j’ai un engagement associatif ; j’ai soutenu plusieurs candidats dans diverses élections ; j’ai fait campagne à plusieurs reprises… et puis je me suis investi dans le Grand conseil coutumier (GCC) qui est une institution politique. En mon sens j’ai toujours été, en quelque sorte, dans la politique.
Alors pourquoi avoir choisi les élections législatives en particulier ?
Parce que c’est dans l’arène de l’Assemblée nationale que l’on défend les intérêts du territoire guyanais et que beaucoup de choses se jouent. Je ne suis pas dans une démarche où c’est la Guyane avant tout et que je n’aime pas mon pays. Je m’inscris plutôt dans une perspective ou les lois qui régissent tout l’État français, s’appliquent également chez nous de la même manière. Il est pour nous intéressant d’être force de proposition, voire d’opposition, pour des questions d’ordre nationale.

Aujourd’hui, c’est clair que l’on doit aller vers une démarche d’autonomie. Jusqu’à ce moment il faudra s’intéresser aux réglementations nationales.
« Le cœur du combat, c’est l’autonomie »
 
Justement, pourquoi est-ce important de mettre en place une différenciation dans l’application