La Guyane presque unie à Paris
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
POLITIQUE

La Guyane presque unie à Paris

Gérôme GUITTEAU, g.guitteau@agmedias.fr

Jean-Victor Castor et Davy Rimane ont mis en place concrètement leur prochaine mandature comme députés de Guyane. Ils siègeront tous les deux dans le groupe de la gauche démocrate et républicaine. Christiane Taubira, Gabriel Serville et Marie-Laure Phinéra-Horth les ont accueillis. Il manquait le sénateur Georges Patient pour montrer à Paris l’unité de la Guyane.

 Pas de France Insoumise pour Davy Rimane. Le jacobinisme historique du mouvement, c’est à dire cette volonté de voir une France une et indivisible, centralisée sur Paris ne pouvait pas aller avec les idées de Jean-Victor Castor. D’ailleurs, LFI contre l’avis de ses groupes d’action locaux avait soutenu Yvane Goua, son adversaire du second tour.

« Cette pensée de la Francepuissance est une forme d’archaïsme, déplore Jean-Victor Castor. C’est même une faute politique pour quelqu’un qui se dit humaniste. Cela dit, en ce qui concerne la Guyane, il a dit qu’il était prêt à accompagner l’autonomie », remarque, chez Médiapart, le député membre du Mouvement de décolonisation et d’éman-cipation sociale (MDES). Alors, malgré le soutien sans faille du mouvement pour le député de la seconde circonscription depuis 2018, Davy Rimane a préféré rejoindre son collègue dans le groupe de la gauche démocrate et républicaine qui appartient à la Nouvelle union populaire écologiste et sociale (Nupes). Un assemblage original de députés du parti communiste français, ils sont douze et d’élus des Outre-mer, dix en tout. Gabriel Serville siégeait parmi eux jusqu’en 2021. Les trois députés indépendantistes...