Chlordécone : la plainte de deux associations antillaises contre des anciens ministres jugée irrecevable
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Chlordécone : la plainte de deux associations antillaises contre des anciens ministres jugée irrecevable

Rédaction web (avec AFP)
En plus du volet judiciaire, deux associations avaient saisi la Cour de Justice de la République en avril dernier.
En plus du volet judiciaire, deux associations avaient saisi la Cour de Justice de la République. • ARCHIVES FRANCE-ANTILLES

La Cour de justice de la République (CJR) a déclaré irrecevables les plaintes déposées par deux associations contre d'anciens ministres dans le dossier de l'utilisation du chlordécone aux Antilles, indique ce mardi 8 février le parquet général près la Cour de cassation.

Dans le dossier du chlordécone, deux plaintes d'associations martiniquaise et guadeloupéenne contre des anciens ministres, sont rejetées, indique le parquet général près la Cour de cassation. Elles ne rempliraient pas les critères nécessaires à leur examen.

La juridiction a conclu fin janvier que l'Association médicale de sauvegarde de l'environnement et de la santé (Amses) et l'Association guadeloupéenne d'action contre le chlordécone (AGAC), affiliée au syndicat UGTG, ne remplissaient pas les critè