La cour criminelle juge André Mahès pour avoir tué un cambrioleur
JUSTICE

La cour criminelle juge André Mahès pour avoir tué un cambrioleur

Gaëtan TRINGHAM, g.tringham@agmedias.fr
Le comité de soutien de André Mahès, devant le tribunal en 2018
Le comité de soutien de André Mahès, devant le tribunal en 2018 • ARCHIVES FG

Ce vendredi, le Kouroucien André Mahès est convoqué devant la cour criminelle. Il sera jugé pour avoir tiré fatalement sur un cambrioleur qui s'était introduit dans sa maison. 

Les faits reprochés à André Mahès remontent au 18 août 2016.

Alors qu'il dormait chez lui avec sa famille, au dégrad Saramaca, à Kourou, il est réveillé par des voleurs qui se sont introduits dans sa maison. 

"C'était la sixième fois qu'on venait chez lui (pour le cambrioler, ndlr), et quelque temps avant, ses voisins s'étaient fait séquestrer ", rappelle le comité de soutien pour André Mahès, formé quelques semaines après les faits.

 

Le Kouroucien, plus de 70 ans aujourd'hui, a ensuite eu  "un réflexe de défense pour protéger sa famille en tirant d'abord un coup de sommation, puis un second coup sur ses potentiels agresseurs, voyant qu'ils ne fuyaient pas. Ce dernier coup a atteint l'un d'entre eux et entrainé sa mort", continue le comité. Le soir même, André Mahès avait alerté la gendarmerie et avait été placé pendant un temps en garde à vue.

"Je n'ai jamais voulu tirer pour tuer"

"Je regrette le coup de feu, je n'ai jamais voulu tirer pour tuer", avait déclaré André Mahès en 2018 à la sortie d'une de ses audiences au tribunal. 

Le prévenu est de nouveau inquiété par la justice. Il est convoqué ce vendredi 8 décembre par la cour criminelle pour "violence ayant entrainé la mort sans intention de la donner." Il comparaît libre, dans l'attente de son jugement.

 

Article de France-Guyane à l'époque des faits.
Article de France-Guyane à l'époque des faits. • Archives FG

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger