Ariane 6 : Les essais à feu de l'étage supérieur ont commencé
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
SPATIAL

Ariane 6 : Les essais à feu de l'étage supérieur ont commencé

G.T. (g.tringham@agmedias.fr)
Ariane 6 devrait décoller de Guyane dès 2020 (illustration ESA - David Ducros)
(illustration ESA )

 Le 5 octobre, le premier essai à feu de l’étage supérieur complet du nouveau lanceur Ariane 6 s’est déroulé avec succès sur le site de l’agence spatiale allemande (DLR). En parallèle, les tests combinés entre le lanceur et le pas de tir sont toujours en cours au Centre spatial guyanais, à Kourou.

 les équipes d’ArianeGroup, de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et de l’agence spatiale allemande, DLR ont réalisé avec succès le premier essai à feu de l’étage supérieur sur le banc de test dédié au nouveau lanceur Ariane 6 en Allemagne.

L’étage supérieur cryogénique est une des principales innovations d’Ariane 6 permettant de réaliser un large spectre de missions de lancements, telles que le déploiement de constellations entières de satellites en orbite basse (LEO) ou l’envoi de charges utiles de 4,5 à 12 tonnes en orbite de transfert géostationnaire (GTO). Il se compose de deux principaux réservoirs remplis d’hydrogène liquide et d’oxygène liquide.

L’étage supérieur testé à feu sur le site du DLR devra encore subir jusqu’à trois autres essais pour être qualifié « apte au vol ». Les ingénieurs mobilisés recueillent en effet des données indispensables pour la continuation du programme, sur les phases balistiques durant lesquelles le lanceur vole sans poussée, sur la mise en pression des réservoirs avant l’allumage moteur, sur le ré-allumage du moteur et le fonctionnement des tuyères utilisées pour le contrôle d’attitude.

"La fusée garantira l’accès pérenne de l’Europe à l’espace"
André-Hubert Roussel, Président exécutif d’ArianeGroup a expliqué : « Ces tests à feu de l’étage supérieur sont menés parallèlement aux tests combinés entre le lanceur et son pas de tir (réalisé par le CNES) qui se déroulent actuellement au Centre spatial guyanais (CSG). Nous travaillons sans relâche pour garantir la réussite du premier vol et la montée en cadence d’Ariane 6 afin de répondre dans les temps aux attentes des clients. »

« Avec Ariane 6, nous disposerons prochainement d’un lanceur qui deviendra le fer de lance et la cheville ouvrière des activités spatiales européennes pendant de nombreuses années. La fusée garantira l’accès pérenne de l’Europe à l’espace, ce qui est plus indispensable que jamais compte tenu du contexte géopolitique actuel », a déclaré Walther Pelzer, membre du Comité exécutif du DLR et Directeur général de l’Agence spatiale allemande du DLR.

Les étages du premier modèle d’Ariane 6 qui ira dans l’espace, désigné FM1 (Flight Model 1), sont en cours d’intégration et de finalisation sur les sites ArianeGroup de Brême et des Mureaux.

Après de multiples reports, le premier lancement d'Ariane 6 est toujours prévu en 2023. Le premier passager commercial du lanceur n'a pas encore été annoncé.

LIRE AUSSI : L'article sur notre rencontre avec le nouveau directeur des établissements Arianespace et ArianeGroup de Guyane. Le sujet Ariane 6 est abordé.