Nel-K, rappeur, père, Antillais de France et Guyanais de cœur
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MUSIQUE

Nel-K, rappeur, père, Antillais de France et Guyanais de cœur

Samuel ZRALOS / Photos : Eloou Rodney Babi

Guyanais d’adoption, le rappeur Nel-K se confie à France-Guyane, à l’orée d’une tournée qui doit l’emmener aux quatre coins du territoire. Sans jamais se départir de son sourire, l’artiste revient sur un parcours placé sous le signe de la positivité.

 Silhouette élancée, taille fine et sourire plein de dents : quand Nel-K s’avance vers nous, la main tendue et l’œil rieur, on comprend déjà un peu la raison de son début de succès en Guyane. Cet « Antillais de banlieue parisienne » de 39 ans, « Guyanais de cœur » depuis une décennie, respire le charme, le sait et n’hésite pas à en jouer, sans hypocrisie.

« Quand tu es un mec comme moi au contact facile, que tu vas facilement vers les autres », c’est plus facile de s’intégrer, de faire des rencontres musicales ou non, explique le musicien entre deux salutations à des passants de sa connaissance. Praticien de l’art du rap depuis ses 17 ans, celui qui est représentant de commerce au civil a toujours eu l’envie de peaufiner son flow et ses textes.