Le barrage est levé à Maripasoula
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Désenclavement

Le barrage est levé à Maripasoula

Marie ODRY (m.odry@agmedias.fr)
Collectif Maripasoula et Trop'violans devant la CTG mercredi
Le collectif de Maripasoula, accompagné par Trop'Violans s'est rendu mercredi 2 novembre à la CTG, afin d'obtenir des réponses sur le déroulement de l'accord passé le 13 octobre dernier avec la compagnie Air-Guyane. • J.A

La grève et les blocages à Maripasoula, débutés le 5 octobre, ont pris fin ce mercredi 2 novembre. Désormais, il y aura 28 rotations aériennes hebdomadaires entre Cayenne et Maripasoula. Le surcoût pour la compagnie aérienne sera pris en charge par la CTG.

Les habitants de Maripasoula n'auront eu que quelques heures pour célébrer leur victoire après quatre semaines de mobilisation. A peine, le temps de sécher l'encre de la lettre de la CTG qui engage sa responasbilité sur les différentes améliorations de la desserte aérienne, que dans la nuit, une énième panne d'électricité de cinq heures à dix heures venait frapper la plus grande commune de France.
 
Après 28 jours de grève, le collectif des habitants de Maripasoula, s’est rendu, mercredi 2 novembre à la CTG pour recevoir des  ”réponses concrètes”, accompagné par Trop'Violans. " Nous voulions savoir à partir de quand les 28 rotations seront mises en place et qui va les payer", explique Jonathan Abienso, porte-parole du collectif.
 

Pour rappel, le collectif demandait, notamment, plus de vols entre Maripasoula et Cayenne.

Grève et blocages : le point sur la situation à Maripasoula

 

Il y a actuellement 21 rotations par semaine, le collectif en demande 28. La demande a été acceptée officiellement hier, puisque la CTG s’est engagée à l’écrit sur l’augmentation du nombre de rotations entre Cayenne et Maripasoula. “ Je vous confirme que l’accord du Ministère des Transports avait déjà été sollicité pour permettre cette augmentation. Le Ministère des Transports avait répondu favorablement sous réserve que la contribution financière de l’État demeure inchangée. Je précise que, dès lors, la Collectivité Territoriale de Guyane prendra à sa charge exclusive le surcout financier correspondant. “- extrait de la lettre de Gabriel Serville pour le collectif.
 
De plus, on peut y lire, “ Il est rappelé, par ailleurs, qu’un troisième appareil de type LET (avion de 19 places) sera en service en Guyane, quoiqu’il arrive, au plus tard le 15 novembre 2022."
Jonathan est satisfait de la réponse, mais rappelle que " le barrage est levé, mais le mouvement n'est pas arrêté !"
 
A bon entendeur...