« Pas une semaine sans agression » : les infirmiers libéraux réclament des mesures pour leur sécurité
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Société

« Pas une semaine sans agression » : les infirmiers libéraux réclament des mesures pour leur sécurité

S.Z.
L'infirmier libéral a remporté un grand succès lors de cette 4e édition du forum des métiers (CR)
L'insécurité pourrait aussi refroidir les aspirations des futurs infirmiers (photo d’illustration). • DR

Pour limiter les risques d’insécurité, les personnels de santé demandent l’application du protocole de sécurité de la profession et l’arrivée de « boutons d’alerte » géolocalisasés. 

Suite à l’agression d’une infirmière libérale dimanche dernier à Cabassou, la profession en appelle aux autorités, afin de tout simplement pouvoir faire leur travail normalement. « Il n’y a pas une semaine qui se passe sans une agression [qu’elle soit] d’ordre verbal, physique ou matériel », assure  Mylène Mathieu, présidente de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS). Pire, la situation n’a rien de nouveau. Un protocole de sécurité a d’ailleurs été signé dès 2012 avec la préfecture et les forces de l’ordre, à la suite de...