"Je suis candidat à l'élection législative" : Rudy Stephenson entre dans la course pour 2022
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
EXCLUSIF - LEGISLATIVES 2022

"Je suis candidat à l'élection législative" : Rudy Stephenson entre dans la course pour 2022

Propos recueillis par Pierre ROSSOVICH (p.rossovich@agmedias.fr)

Rudy Stephenson sera candidat à l'élection législative de juin 2022 dans la 1ere circonscription. Il a choisi France-Guyane pour officialiser sa candidature. Rencontre. 

Vous nous l’annoncez aujourd’hui : vous êtes officiellement candidat aux législatives. Pour ceux qui suivent un tant soit peu la politique guyanaise vous n’êtes pas un inconnu puisque, depuis deux décennies, vous avez participé à presque toutes les élections. Quel est votre parcours ?

C’est un parcours de presque vingt ans, à penser et réfléchir en équipe, autour de plusieurs candidats dans plusieurs types d’élections et dans l’exercice de leur mandat : Antoine Karam, Chantal Berthelot, Georges Patient, David Riché, Richard Lobi, Jean-Paul Fereira – mon principal soutien politique -, Jean Ganty etc. J’ai dirigé beaucoup de campagnes électorales et j’ai également été plusieurs fois directeur de cabinet et aussi assistant parlementaire et de groupes politiques. J’ai écrit beaucoup de programmes et de projets politiques. Je n’ai par contre jamais été candidat moi-même.
Qu’est-ce qui vous poussé à y aller cette fois-ci ?

Depuis des années, je fais du terrain avec les élus et d’autres forces vives de la société civile comme du monde économique. Je me rends compte que, dans beaucoup de parties de notre territoire, rien ne change. Les élus font des choses, je peux en témoigner, mais ça ne répond pas aux problématiques de fond. Les réponses sont encore aujourd’hui inadaptées ou incomplètes. D’abord de la part des gouvernements successifs, et par conséquent, de la part des élus locaux eux-mêmes. Au bout de vingt ans, je pense avoir compris ce qui ne va pas dans la relation entre la France en tant que République et les élus locaux,