Une marche à Balata "pour montrer l'envie de vivre" des jeunes
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MATOURY

Une marche à Balata "pour montrer l'envie de vivre" des jeunes

Samir MATHIEU
Environ 200 personnes ont participé à cette marche contre la violence dans les rues de Balata ouest ce mardi en fin d'après-midi.
Environ 200 personnes ont participé à cette marche contre la violence dans les rues de Balata ouest ce mardi en fin d'après-midi. • SAMIR MATHIEU

Une marche contre la violence a eu lieu ce mardi en fin d'après-midi à Balata, sur la commune de Matoury. Près de 200 personnes étaient réunies pour rendre un dernier hommage à Stanley Bernard, un jeune de 23 ans, tué par balle le 30 août dernier, en pleine rue. La famille était présente en tête de cortège, ainsi que les amis et jeunes du quartier, l'association Guyane Unissons-Nous et le collectif Trop Violans, mais aussi le maire de Matoury, Serge Smock. Le point fort de la marche a eu lieu lorsque la maman et les quatre soeurs de Stanley, se sont arrêtés à l'endroit même où le jeune homme a été abattu, et alors que les traces de sang, étaient encore apparentes sur la route.

Beaucoup d'émotion ce mardi à Balata. Une importante marche contre la violence a eu lieu. Elle est partie du domicile de la famille de Stanley, ce jeune de 23 ans, abattu d'une balle dans la gorge, dans la nuit du 29 au 30 août dernier. Le drame a eu lieu lors d'une soirée alors qu'il y avait de la musique et un rassemblement dans la rue, vers le fond de Balata Ouest, rue Mazurka. En pleine milieu de la nuit, une bagarre a éclaté. Un jeune armé, a tiré, et a grièvement blessé à la gorge le jeune Stanley Bernard, qui décèdera trois jours plus tard à l'hôpital de Cayenne. 
Un jeune travailleur, sportif et généreux
Stanley Bernard était "un jeune sans histoire" rappelent tous ses proches qui étaient présents ce mardi en toute fin d'après-midi pour cette marche à Balata. Une marche contre la violence, mais aussi une marche hommage à Stanley, mais aussi un "appel à la vie" comme l'a expliqué