L'intersyndicale monte au créneau pour sécuriser les abords du lycée Michotte après plusieurs actes de violence
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
CAYENNE

L'intersyndicale monte au créneau pour sécuriser les abords du lycée Michotte après plusieurs actes de violence

Samir MATHIEU
Deux élèves ont été exclus du lycée Michotte après avoir dégainé des armes au beau milieu de l'établissement scolaire la semaine dernière (photo d'archives.)
La sécurité aux abords du lycée professionnel Michotte a été au coeur d'une réunion entre l'UTG, les forces de l'ordre et le sous-préfet Daniel Fermon, lundi en préfecture à Cayenne. • G.T. / ARCHIVES FRANCE-GUYANE

 L'UTG, à travers le Steg UTG, accompagnée du Snetaa FO et du Sgen CDTG, sont montées au créneau en intersyndicale concernant les faits de violence aux abords du lycée Michotte à Cayenne. Plusieurs jeunes ont été victimes, ou auteurs, de violences, encore ces dernières semaines. Une réunion a eu lieu lundi en fin d'après-midi en préfecture, avec les représentants de l'État et des forces de l'ordre. L'UTG en est ressortie plutôt satisfaite. 

 La sécurisation des abords du lycée Michotte à Cayenne. Un sujet qui préoccupe depuis des années maintenant. L'UTG vient de monter au créneau à travers une intersyndicale qu'ils ont mis sur pied avec le Snetaa FO et le Sgen CDTG. Les syndicats dénoncent depuis un moment déjà, les actes de violences, réguliers, qui