Un village « plus tranquille »

Un village « plus tranquille »

T. F.
L'ouverture de la route entre Apatou et Saint-Laurent a changé les habitudes des habitants (photo d'archives)
L'ouverture de la route entre Apatou et Saint-Laurent a changé les habitudes des habitants (photo d'archives)

Avant que n'ouvre la route qui relie Saint-Laurent à Apatou, en 2010, il fallait compter deux heures de pirogue pour s'y rendre. Depuis, le village a bien changé.

APATOU... AVANT LA ROUTE. « Située sur le fleuve Maroni, Apatou est le premier village vraiment isolé après Saint-Jean. » En 2001, les premières phrases qui introduisent la présentation de la commune du Maroni dans un guide touristique exposent d'emblée l'une de ses principales caractéristiques : l'isolement. Relative, toutefois, car Apatou ne se situe qu'à deux heures, à peine, de Saint-Laurent. Mais en pirogue. Or, depuis l'ouverture de la route qui relie le village à la sous-préfecture, il ne faut plus...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger