Petit-Saut, 80 ans de décalage
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
UN NOM, UNE HISTOIRE

Petit-Saut, 80 ans de décalage

France-Guyane

C’est en 1989 que commencèrent les travaux de construction du barrage de Petit-Saut ; or c’est précisément en 1909 qu’Arthur Dangoise publiait le texte suivant, dont il préconisait l’application rapide au nom du développement économique de la Guyane :

« Quant à l’utilisation des merveilleuses chutes d’eau dont la nature a doté les fleuves de la colonie, elle peut et elle doit rendre dans un temps que nous espérons assez rapproché d’immenses services pour l’éclairage électrique des mines, pour le transport de l’énergie électrique à distance, pour la traction des chemins de fer, pour la manœuvre des grues et autres appareils mécaniques, notamment des excavateurs et surtout des dragues ; à ce dernier point de vue, rappelons que, dans notre premier ouvrage sur la Guyane, nous avons fait connaître les avantages précieux que doivent présenter les dragues électriques dans l’exploitation des alluvions aurifères si riches en teneur. Ajoutons que la construction d’une usine hydroélectrique, dans la région des sauts, la seule réellement pratique et économique dans ce pays, offrirait à tous points de vue les plus grands avantages : il suffirait, en effet, de détourner à l’endroit des sauts un gros courant d’eau