Le jardin botanique, « Tan fè tan, tan lésé tan »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
UN NOM, UNE HISTOIRE

Le jardin botanique, « Tan fè tan, tan lésé tan »

France-Guyane
Le thème de cette 14e édition des Rendez-vous aux jardins est la couleur, comme cette orchidée prise au Jardin botanique de Macouria (photo d'archives)
Le Jardin botanique de Cayenne,a été construit en 1786. C’était alors une des quatre possessions du roi • DR (ARCHIVES FRANCE-GUYANE

Après avoir connu quelques années d’abandon, le Jardin botanique a repris des couleurs (un comble pour un jardin !) et les lieux accueillants invitent à la rêverie, à la promenade.

Ce lieu que les élèves d’autrefois allaient visiter le cœur joyeux lors des classes « promenades » et qui a vu également s’ébaucher ou s’effilocher plus d’une idylle, a connu bien des vicissitudes. Le Jardin botanique de Cayenne, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été construit en 1786. C’était alors une des quatre possessions du roi : un vague jardin qui servait de dépôt et de pépinière. Les jardiniers botanistes du roi et autres scientifiques de disciplines voisines, se passionnaient pour l’acclimatation des espèces végétales entre les colonies. En l’an 1786, sieur Richard, un botaniste, fut chargé de faire venir des « Indes » des plantes exotiques variées dont le muscadier, le rotin, l’arbre à pain, la cardamone, le poivrier. Le Jardin botanique faisait alors dans l’exotisme et l’endroit n’était pas vraiment aménagé. En 1821, une maison fut construite pour le botaniste. Une bâtisse de bois, de