L'école Victor-Clet sur le « do majeur »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MUSIQUE & DANSE

L'école Victor-Clet sur le « do majeur »

MINOS

La fin de l’année scolaire a été marquée par une soirée où tous les ateliers de l’école de Musique et de Danse Victor Clet, ont pu exprimer le travail de l’année. De belles choses musicales.

© MINOS

 Après deux années sans expression, l’école de Musique et de Danse Victor Clet est sortie de ses murs, pour rejoindre le préau de l’École Saint-Michel au bourg de Matoury. Un préau trop petit pour la nombreuse assistance qui s’était déplacée. Pour la circonstance, la scène de l’école primaire a permis aux professeurs et élèves de faire étalage du travail effectué dans les divers ateliers qui fonctionnent au Larivot. Toutes les générations d’élèves ont montré le travail accompli et l’on peut avancer que cette école a pris son rythme de croisière avec deux cent cinquante élèves. Il est certain qu’elle deviendra trop exigüe dans les années à venir. Beaucoup de projets sont en élaboration, avec la mise en place d’un studio d’enregistrement, comme outil pédagogique. Les diverses interprétations ont ravi parents et simples spectateurs. Les acteurs avaient cœur de s’exprimer après un si long silence public dû au confinement sanitaire.

Le Maire Serge Smock présent, a appuyé la volonté de faire de cette école, un lieu d’enrichissement culturel et de savoir musical pour son territoire. Sur le do de sa clarinette la chorale des petits n’a pu que l’approuver.