Un trait d'union culturel de chaque côté de l'Oyapock
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Un trait d'union culturel de chaque côté de l'Oyapock

Daniel SAINT-JEAN
Le secrétaire d'État à la culture l'Amapa, José Miguel (en médaillon), était sur le « pont de l'Oyapock » réalisé par l'école « Cidade de Macapa » . Un symbole d'une coopération culturelle de chaque côté du fleuve (DSJ)
Le secrétaire d'État à la culture l'Amapa, José Miguel (en médaillon), était sur le « pont de l'Oyapock » réalisé par l'école « Cidade de Macapa » . Un symbole d'une coopération culturelle de chaque côté du fleuve (DSJ)

José Miguel, secrétaire d'État à la culture de l'Amapá, veut recevoir des tanbouyen de Guyane pour les rencontres tambour en novembre et un groupe guyanais pour le prochain carnaval de Macapá.

Le secrétaire d'État à la culture l'Amapá, José Miguel, avait décidé de participer au défilé des écoles de samba de Macapá sur le char allégorique de l'école « Cidade de Macapá » . Comme beaucoup de politiques (voir notre édition de jeudi dernier) il était au coeur de la fête, mais sa présence était toute symbolique : il était sur « le pont de l'Oyapock » . Un pont qui doit être pour lui « l'occasion de développer des liens culturels de chaque côté du fleuve » .
Des liens qu'il veut déjà développer au niveau du carnaval en faisant connaître