« Nous avons beaucoup trop d'obstacles à la reprise »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MARDI ÉCONOMIE

« Nous avons beaucoup trop d'obstacles à la reprise »

Propos recueillis par Hermann ROSE-ELIE
Franck HO-WEN-SZE (HRE)
Franck HO-WEN-SZE (HRE)

« Quand le BTP va, tout va » dit-on, visiblement la réalité Guyanaise est toute autre selon Franck HO-WEN-SZE, nouveau président de la Fédération Régionale du Bâtiment et des Travaux Publics de Guyane.

Quel état des lieux faut-il dresser dans le secteur du BTP en Guyane ?
Mauvais, très mauvais. Après 3 années de crise, nous espérions que l'année 2017, nous permettrait d'entrevoir les prémices d'un retour à l'activité. S'il est encore trop tôt pour établir un bilan définitif, il semblerait même qu'elle soit encore pire que 2016.
La CERC, l'observatoire économique et social de la branche, devrait produire prochainement son rapport annuel relatif au bilan économique et social de la filière. Les premiers éléments portés à ma connaissance, ne ferait que conforter le sentiment général des entreprises.
En plus des mouvements de mars-avril, qu'est-ce qui a marqué l'année 2017 ?
Pour en revenir aux mouvements populaires de mars-avril, ce qui m'interpelle, c'est le décalage de plus en plus marqué entre les attentes légitimes d'une population en souffrance, en demande d'engagements forts de l'État et des élus locaux, et la faiblesse voire l'inadéquation des réponses apportées....