Phares et balises : la sécurité aux abords des côtes
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
LA GUYANE, LA MER

Phares et balises : la sécurité aux abords des côtes

Michel LE TALLEC

Permettre aux navires de naviguer en toute sécurité le long du littoral, c’est le rôle du service des Phares et Balises, qui gère un parc d’une centaine de bouées, plus trois phares. Un maillage disposé aussi bien le long des chenaux d’accès aux ports qu’à proximité des côtes. Récit du chargement, un vendredi matin, de deux de ces nouvelles bouées sur le site de Degrad-des-Cannes.

1 • La nouvelle bouée a été acheminée par camion depuis le dépôt situé à Cayenne, à deux pas du Vieux-Port. Des ouvriers et techniciens font les dernières vérifications, afin de s’assurer qu’elles tiendront face aux puissantes houles du littoral guyanais. « Elles sont parmi les plus fortes du monde, avec une fréquence comprise entre 9 et 12 secondes, confie Olivier Klespert, adjoint des Phares et Balises. Une fois mises en place, ces bouées sont vérifiées au moins une fois par an, et le cas échéant, rénovées. Nous effectuons ainsi une quinzaine de rénovations annuellement. » Et, eu égard aux spécificités des eaux guyanaises (houle, courants…) les bouées sont remplacées tous les 4 ans environ. « Les dégradations se font par frottement au niveau de la jonction entre la chaîne de mouillage