Deux suicides en une semaine : le secteur agricole en deuil
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
AGRICULTURE

Deux suicides en une semaine : le secteur agricole en deuil

Gaëtan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr)
Ce matin, les agriculteurs de Guyane sont venus rendre hommage à leurs collègues qui se sont donnés la mort avec un geste fort.
Ce matin, les agriculteurs de Guyane sont venus rendre hommage à leurs collègues qui se sont donnés la mort avec un geste fort. • GT

Après deux suicides en une semaine, le secteur agricole est en deuil. La profession est venue rendre hommage aux défunts devant la préfecture ce 15 novembre.

Après Julien Villard, agriculteur à Montsinéry, le 7 novembre, Yves Grosdent (de Macouria), s'est donné la mort ce 14 novembre. Deux suicides en une semaine dans le milieu agricole, mais aussi le troisième depuis le début de l'année. 

"Notre profession est en détresse", s'exclame ainsi le secteur professionnel. Depuis 9 heures ce matin, un mouvement en hommage aux défunts a ainsi débuté devant la préfecture.

Si les raisons de ces suicides sont "multifactorielles", les "difficultés financières sont en lien direct avec nos conditions de travail. Nous subissons un système obsolète et oppressant", témoigne une agricultrice. 

Les soutiens continuaient d'arriver aux alentours de 10 h 30. Jean-Victor Castor, député ; Jean-Luc Le West, président du comité du tourisme ; Léonard Ragnauth président du comité des pêches ou encore Jean-Yves Tarcy, élu à Montsinéry et président du Grage sont notamment sur place.

Vêtus de noir, les agriculteurs présents dénoncent également de la "violence administrative ; des absence de réponses de l'administration ; des retards de paiement des subventions ; de la pression lors des contrôles ; une explosion des coûts ou encore des difficultés d'accès."

Vêtus de noir, les agriculteurs de Guyane, venu en soutien, ont installé des barnums devant la préfecture. • GT