Près de la moitié des eaux de baignades interdite
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Près de la moitié des eaux de baignades interdite

Comme l’année dernière, neuf des vingt lieux de baignade contrôlés par l’Agence régionale de santé sont interdits. Une contamination fécale est à nouveau la source de la dégradation .

Rien de nouveau pour cette saison. Les neuf sites interdits à la baignade en 2018 le sont à nouveau cette année (lire encadré). La situation continue à se dégrader avec quatorze eaux de baignades classées en qualité insuffisante sur les vingt contrôlées par l’Agence régionale de santé (ARS). Seule la crique Canceler à Sinnamary est classée en excellente qualité alors que les trois plages de Kourou : les Roches, Pollux et Castor, pourtant en qualité satisfaisante en 2017 sont passées en qualité insuffisante. Celle des Hattes à Awala-Yalimapo est remontée en qualité satisfaisante, à Rémire-Montjoly