Sénatoriales : Marie-Laure Phinéra-Horth veut se placer "au dessus de la mêlée" malgré les attaques dont elle est la cible
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
GUYANE

Sénatoriales : Marie-Laure Phinéra-Horth veut se placer "au dessus de la mêlée" malgré les attaques dont elle est la cible

Propos recueillis par Samir MATHIEU
Marie-Laure Phinéra-Horth confirme qu'elle proposera Sandra Trochimara pour lui succéder en tant que maire de Cayenne, si elle est élue dimanche.
Marie-Laure Phinéra-Horth confirme qu'elle proposera Sandra Trochimara pour lui succéder en tant que maire de Cayenne, si elle est élue dimanche. • SAMIR MATHIEU

 Dernière ligne droite pour les élections sénatoriales qui auront lieu ce dimanche. Nous avons interrogé tous les candidats sur leurs candidatures, leurs motivations et leurs projets. Place à Marie-Laure Phinéra-Horth ce jeudi. La maire de Cayenne et présidente de la CACL (Communauté d'agglomération centre littoral) fait partie des favorites de ce scrutin. Elle revient sur les points majeurs de son programme, mais aussi sur les attaques dont elle est la cible depuis une quinzaine de jours maintenant et sur sa vision de son rôle de parlementaire. Si jamais elle est élue dimanche, Marie-Laure Phinéra-Horth deviendrait la première femme sénatrice de Guyane. Entretien.

Comment vous sentez-vous dans la dernière ligne droite pour ces élections ?
Les élections sont un grand moment de notre vie démocratique que j’apprécie tout particulièrement, les rencontres avec les électeurs, les échanges, le débat contradictoire. Cette année la campagne s’est déroulée dans des circonstances particulièrement liées à la crise sanitaire. Je profite de cette tribune pour remercier tous les grands électeurs pour l’accueil qu’ils m’ont réservé et la qualité de nos échanges. La campagne fut courte, mais passionnante, elle touchera à sa fin dans les quelques heures. Je reste concentrée, sereine, et humble, je poursuis les échanges avec les grands électeurs.
Vous êtes la cible de nombreuses attaques depuis une dizaine de jours. Certains ont partagé un ancien article disant que vous renonciez aux sénatoriales... Comment avez-vous vécu cela ? Vous êtes plus que jamais motivée ?
Je constate étonnement être la cible ou plutôt l’épicentre de cette campagne électorale. Mes détracteurs confondent les idées et la calomnie. Comment peut-on fonder un projet politique exclusivement basé sur la désinformation permanente, la calomnie. J’ai le sentiment de revivre « la politique politicienne » menée en Guyane dans les années 80. Est-ce que c’est comme cela qu’on fait de la politiquement autrement en appliquant les mauvaises méthodes du passées ?

Pour ma part, la politique est noble, la compétition électorale doit être juste et équitable dans le respect des uns et des autres. Par conséquent, je me situe au-dessus