Marie-Laure Phinéra-Horth officiellement candidate aux sénatoriales
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
GUYANE

Marie-Laure Phinéra-Horth officiellement candidate aux sénatoriales

Samir MATHIEU
Marie-Laure Phinéra-Horth, ici avec son suppléant Auguste Richenel, est officiellement candidate pour devenir la première sénatrice de Guyane.
Marie-Laure Phinéra-Horth, ici avec son suppléant Auguste Richenel, est officiellement candidate pour devenir la première sénatrice de Guyane. • SAMIR MATHIEU

Le parti Nouvelle Force de Guyane a officialisé ce vendredi matin la candidature de Marie-Laure Phinéra-Horth aux sénatoriales. La maire de Cayenne et présidente de la CACL brigue pour la première fois de sa carrière un poste de parlementaire. Son suppléant est un adjoint à Apatou, Auguste Richenel. Si elle est élue le 27 septembre prochain, Marie-Laure Phinéra-Horth deviendrait la première femme sénatrice de Guyane.

 Elle se jette dans le grand bain. Marie-Laure Phinéra-Horth a officialisé sa candidature aux sénatoriales, ce vendredi matin depuis le siège de son parti Nouvelle Force de Guyane (NFG). C'est d'ailleurs officiellement son parti qui lui a demandé de se présenter et l'a investi en tant que tel. 
"Un travail de terrain"
Marie-Laure Phinéra-Horth a déjà lancé sa campagne depuis un petit moment puisqu'elle a consulté et rencontré les conseils municipaux du territoire et les responsables politiques guyanais, avant d'officialiser sa candidature. Ce choix s'explique de par le mode de scrutin, au suffrage universel indirect, qui fait que ce ne sont que les grands électeurs qui votent aux sénatoriales, soit 533 personnes, majoritairement des élus. Cette démarche a permis à la maire de Cayenne de prendre le pouls des élus, d'en convaincre aussi de la rejoindre dans sa démarche et de présenter son projet.
Obtenir la différenciation législative
Car avant un programme, ce sont avant tout des idées et méthodes que souhaite mettre en avant Marie-Laure Phinéra-Horth. La candidate met en avant plusieurs thèmes forts sur lesquels elle compte agir : la santé publique, le chômage de masse, la précarité, la crise du logement, l'insécurité, l'immigration et les finances des collectivités locales. Mais en tant que