Geneviève Darrieussecq : "L’Espace prend de plus en plus de place dans notre stratégie de défense"
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
INTERVIEW

Geneviève Darrieussecq : "L’Espace prend de plus en plus de place dans notre stratégie de défense"

La rédaction France-Guyane
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées
(c) AFP
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées (c) AFP

La ministre déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens combattants est arrivée aujourd'hui en Guyane pour trois jours de visite aux côtés des Forces armées. Entretien. 

Lors d’une visite officielle comme celle-ci quel est l’objectif d’une rencontre avec les militaires locaux ?

En tant que ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, rencontrer les troupes mobilisées sur tout le territoire national est essentiel. La Guyane est une terre importante, qui concentre de nombreux enjeux de sécurité, de défense et de protection. Par exemple, le Centre Spatial Guyanais, situé à Kourou, qui a récemment fait la une de l’actualité, où de nombreux militaires sont mobilisés. C’est très important pour moi de venir à l’occasion des fêtes rencontrer nos militaires qui sont parfois éloignés de leurs familles, pour leur dire ma gratitude envers leur engagement pour la Nation.
Lors de sa dernière visite en Guyane, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu disait réfléchir à une opération « Harpie 3 ». Pouvez-vous nous en dire plus ? À quoi cette nouvelle version de Harpie devrait ressembler ?

Depuis son lancement, l’opération Harpie ne cesse d’évoluer en fonction des enjeux et des modes d’actions des trafiquants. Aujourd’hui, la priorité de cette opération est la réduction des approvisionnements des trafiquants par le contrôle des bassins aurifères.

Au quotidien, ce sont près de 300 militaires des forces armées en Guyane et plus de 50 gendarmes qui sont engagés au profit de cette mission. Le bilan 2021 fait déjà apparaître