A quoi sert (vraiment) un Président de la République ?
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
PRÉSIDENTIELLES 2022

A quoi sert (vraiment) un Président de la République ?

Par Me Patrick LINGIBÉ
©Shutterstock
©Shutterstock

Ces 9 et 10 avril, c’est le premier tour du suffrage le plus important de la vie démocratique française. À l’heure où les spéculations vont bon train, Me Patrick Lingibé revient pour France-Guyane sur le rôle précis du premier des Français qui résidera pendant cinq au palais de l’Élysée.

 Clef de voûte des institutions, les pouvoirs du Président de la République sont définis par la Constitution du 4 octobre 1958 modifiée. Ce texte fondateur de la Vème République a considérablement renforcé les pouvoirs du chef de l’État par rapport aux Républiques précédentes, plus parlementaires. Malgré les 24 révisions dont elle a fait l’objet depuis 1958, elle reste néanmoins marquée par une prééminence du Pouvoir présidentiel tel que pensée et instituée par le Général de Gaulle, avec une responsabilité politique du Gouvernement devant l’Assemblée nationale, celle-ci pouvant la révoquer par un vote de confiance.
Garant des institutions

Selon l’article 5 de la Constitution, le président de la République incarne l’autorité de l’État et veille au respect de la Constitution. C’est un arbitre qui assure le fonctionnement des institutions. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités conclus par la France avec les pays extérieurs. Le Président est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si cette majorité n’est obtenue par aucun candidat à l’issue du premier tour, ce qui a été le cas dans toutes les élections présidentielles jusqu’à présent, un second tour est effectué. Le Président de la République est élu pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois depuis la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008. C’est par référendum