Les OQTF dans le viseur de M. Darmanin
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Justice

Les OQTF dans le viseur de M. Darmanin

Nancy LAFINE, n.lafine@agmedias.fr
En Guyane sur les dix premiers mois de 2022, il y a eu 1 263 OQTF prononcées, 462 ont été exécutées, soit un taux de réalisation de 36%.
En Guyane sur les dix premiers mois de 2022, il y a eu 1 263 OQTF prononcées, 462 ont été exécutées, soit un taux de réalisation de 36%. • GG

Une circulaire choc du ministre de l’intérieur en direction des préfets promet de « rendre impossible la vie des personnes sous OQTF ». France-Guyane vous détaille cette circulaire qu’elle s’est procurée.

Le récent meurtre de la jeune Lola, 12 ans, assassinée par une femme de nationalité algérienne qui faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), a fait couler beaucoup d’encre.

Ce sordide fait divers, qui a ému la France entière, a également ravivé la polémique autour des OQTF et de son taux d’application, pas suffisant pour une partie de l’opinion publique.

Un sujet sensible qui met en difficulté le gouvernement français. Pour pallier cette défaillance, dans une circulaire adressée à l’ensemble des préfets le 17 novembre 2022, que France-Guyane s’est procuré, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur préconise désormais l’application des méthodes employées pour les étrangers délinquants, à « l’ensemble des étrangers sous OQTF ».

Pour cela, il demande que les ressortissants étrangers ne pouvant être placés dans un Centre de Rétention Administratif (CRA), soient systématiquement assignés à résidence « à une adresse fiabilisée, permettant leur localisation et un suivi rigoureux ».

Inscription « systématique »...