L'avocat Juan Branco mis en examen pour «viol»
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
JUSTICE

L'avocat Juan Branco mis en examen pour «viol»

France-Guyane avec AFP
Juan Branco à son arrivée à l'aéroport Félix-Éboué le dimanche 14 novembre dernier
Juan Branco à son arrivée à l'aéroport Félix-Éboué le dimanche 14 novembre dernier • SR

L’avocat Juan Branco - qui était récemment en Guyane pour défendre en appel les quatre personnes condamnées pour avoir « dégradé ou détérioré » une façade de la préfecture en Juillet 2020 - a été mis en examen mardi 23 novembre pour «viol» par un juge d'instruction parisien après les accusations d'une jeune femme fin avril dernier, a appris l'AFP mercredi de source proche du dossier, confirmant une information du Point.

 « L'intéressé a été mis en examen hier du chef de viol. Il a été placé sous contrôle judiciaire », a confirmé à l'AFP une source judiciaire.

Cette femme, âgée de 20 ans au moment des faits, avait déposé une main courante au commissariat du 14e arrondissement de Paris le 29 avril après sa rencontre avec Juan Branco à la suite d'échanges sur le réseau Instagram. Placé en garde à vue un mois plus tard, l'avocat avait évoqué une relation consentie.

La main courante vise à signaler des faits aux forces de l'ordre mais, contrairement à une plainte, ne constitue pas une demande d'engager des poursuites. Une enquête avait été