Saint-Laurent : l'ambiance continue de se dégrader dans les établissements scolaires
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
FAITS DIVERS

Saint-Laurent : l'ambiance continue de se dégrader dans les établissements scolaires

Samuel ZRALOS
Cet incident n'est en effet que le dernier d'une série d'événements qui secouent depuis plusieurs années, avec une intensité croissante, l'éducation nationale dans la capitale de l'Ouest.
Cet incident n'est en effet que le dernier d'une série d'événements qui secouent depuis plusieurs années, avec une intensité croissante, l'éducation nationale dans la capitale de l'Ouest.

Une bande de jeunes armés a surveillé les enseignants à la sortie des cours, au lycée Lumina-Sophie de Saint-Laurent du Maroni, à la suite d'une altercation. Un fait-divers qui s'inscrit dans une longue liste de violences autour des établissements de la ville de l'ouest.

 Lundi, 14h15, deux enfants, âgés de 12 ou 13 ans selon les témoins, font du vélo entre les voitures dans le parking du lycée Lumina-Sophie. Une professeure, qui préfère rester anonyme, leur demande de partir et reçoit en réponse une bordée d'injures. Sous l'impulsion d'un surveillant, les deux garçons finissent par s'en aller. L'incident, tristement banal dans les établissements scolaires de la ville, aurait pu en rester là.

Sauf qu'à 17h30, heure de sortie de beaucoup des personnels, une douzaine d'individus plus âgés sont présents à