MARTINIQUE.Deux nuits de grandes tensions dans la capitale
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

MARTINIQUE.Deux nuits de grandes tensions dans la capitale

FA Martinique
Les stigmates des affrontements et des incendies allumés en certains points de Fort-de-France sont toujours visibles.
Les stigmates des affrontements et des incendies allumés en certains points de Fort-de-France sont toujours visibles.

Retour sur les nuits des jeudi 16 et vendredi 17 juillet à Fort-de-France qui ont été marquées par des affrontements entre forces de l'ordre et militants Rouge Vert Noir

Les stigmates des affrontements et des incendies allumés en certains points de Fort-de-France sont toujours visibles ce lundi matin.

C'est le cas au carrefour de la rue Schoelcher et du Boulevard Général-deGaulle mais également au niveau des statues de Joséphine et de d'Esnambuc sur la Savane. A l'origine de ces événements, une manifestation de soutien suite au placement en garde à vue de trois jeunes au commissariat de police de Fort-de-France, suspectés de violences policières, lors de faits commis le 13 janvier et le 15 mai derniers.

Une manifestation qui a débuté dans l'après-midi du jeudi, avec environ une trentaine de militants apportant leur soutien aux personnes en garde à vue. Elle allait cependant se tendre et dégénérer au fil des heures, notamment avec l'arrivée des forces de gendarmerie en renfort de leurs collègues policiers. Une dégradation marquée par des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants.
Interpellations et blessés

Bis repetita le vendredi où forces de l'ordre et militants Rouge Vert Noir ont continué à s'affronter depuis l'après-midi jusque dans la nuit. Toute la journée