La Guyane en vigilance Orange : de nombreuses inondations à déplorer
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
METEO

La Guyane en vigilance Orange : de nombreuses inondations à déplorer

La rédaction

Les Guyanais se sont réveillés ce matin sous de fortes pluies et des orages. Conséquence directe pour certains, des routes barrées par les inondations et des arbres déracinés. Soyez vigilants. 

© photos : France-Guyane & Réseaux sociaux

La RD5 au niveau du restaurant "Le Sympa". © D.R.

La piste Maripa sur la RD5. © D.R.

Sur la piste de Wayabo le pont de la crique coté lycée agricole a cédé

Un camion s'est engouffré dans le trou

Quelques heures plus tard, le camion a pu être tiré

Les inondations ont aussi touché la zone Collery

L'école Vendôme à Cayenne a aussi subi les flots.

"Cela fait trop longtemps que ça dure. Chaque fois que l'on a de fortes pluies, l'école est inondée. L'eau rentre dans les installations électriques, donc quelques classes n'ont pas d'électricité. C'est très dangereux. On a beau se plaindre, la mairie ferme les yeux", nous témoigne-t-on.

*Article mis à jour à 10h41 puis à 12h16

 Le manguier centenaire du parvis de la préfecture a été déraciné durant la nuit en raison de cette pluviométrie exceptionnelle.
Météo France préconise une vigilance Orange.

« Renseignez vous auprès de Météo France. Soyez très prudent. Limitez vos déplacements dans les zones exposées et à proximité des cours d’eau. Dans les zones inondables, mettez en sécurité vos biens, surveillez la montée des eaux. En cas d’orages violents, évitez d’utiliser téléphones et appareils électriques. Ne vous abritez pas dans une zone boisée », peut-on lire sur le site internet de Météo-France. 

La Préfecture de région recommande "la plus grande prudence aux automobilistes ce matin. De fortes pluies sévissent sur une large bordure littorale. Les secteurs les plus arrosés sont entre l'Ile de Cayenne, Kourou, Roura, Montsinéry et Macouria."
• Revoir notre live devant la Préfecture de Cayenne, où un manguier s'est effondré sur la chaussée :



« Ne venez plus sur la RD5 »

La RD5 est inondée à trois points distincts depuis ce matin. La crique Lambert, au niveau de la savane Lambert, est notamment sortie de son lit, particulièrement à hauteur du restaurant « Le Sympa ». Les ponts de la route départementale sont activement surveillés par la municipalité. Le maire de Montsinéry-Tonnégrande Patrick Lecante a averti la CTG – responsable de l’entretien des routes départementales - de la situation ce matin. « Ne venez plus sur la RD5, sauf en cas extrême », avertit l’édile.

Son premier adjoint Patrick Labeau est mobilisé sur le terrain depuis 6h ce matin. « L’eau est en train de monter dangereusement au niveau des tabliers des ponts », nous explique-t-il au téléphone. Le Pont de l’Inini sur le Tonnégrande est surveillé de près, l’eau a dangereusement monté sur place. Le Pont Vert inquiète aussi.


 

Concernant les routes nationales, des portions de route inondées sont également recensées entre Soula et Macouria. Un point presse est prévu en préfecture avec le Colonel Bret, chef de l’Etat major.

La piste Maripa sur la RD5. - D.R.

La RD5 au niveau du restaurant "Le Sympa". - D.R.

Un pont cède sur la route de Wayabo, un camion s'engouffre

Sur la piste de Wayabo le pont de la crique coté lycée agricole a cédé -

Un camion s'est engouffré dans le trou -
Les habitants de la piste de Wayabo ne sont pas étrangers aux problèmes de transport sur leur voie. Cela fait depuis environ 6 ans que l'association Kouroucienne des Agriculteurs de Wayabo (AKAW) alerte la population, les autorités et les collectivités sur le sujet.

Malgré la mise en garde, une passerelle s'est effondrée ce matin sous le poids d'une camionnette. Bloqué pendant quelques heures, le véhicule a finalement pu être tiré par la suite. Cependant, à cause de l'état du pont et des trous sur le reste de la piste, des familles sont actuellement bloquées des suites de ces intempéries. « C'est une partie de l'économie de la Guyane qui est mise à mal. Nous sommes plusieurs familles à nous rendre au marché de Cayenne tous les samedis... avec tout ce que cela suppose comme précautions à entreprendre », témoigne Bernadette Marchewska, agricultrice et membre de l'association AKAW.

Les services techniques de la ville de Kourou se sont rendus sur place afin de démarrer certains travaux de réparation.
Le point sur les inondations avec le colonel Bret
 

« Dès 3h Météo France a commencé à nous alerter. A 6h, ils ont déclenché une vigilance jaune sur l’ensemble du littoral et puis à 7h on est passé directement en vigilance orange. » introduit le colonel Bret, chef de l’Etat major de zone, qui chapeaute les opérations de la sécurité civile depuis le début des intempéries.

Le point central du dispositif est Montsinéry-Tonnégrande où 195 mm de pluie sont tombés en seulement 3 heures. « C’est énorme pour la commune, particulièrement sur le secteur de Tonate. » Comme nous vous l’annoncions précédemment, la RD5 a été coupée par les cours d’eau qui ont débordés. Elle n’a cependant pas encore été fermée par la Collectivité territoriale de Guyane. « On demande aux gens d’éviter ce secteur » recommande-t-il, tout comme Patrick Lecante.

Aucune victime n’est à déplorer pour l’heure, rassure le représentant de la sécurité civile. Des agents ont été envoyés afin de barrer l’accès à la route. Des gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Kourou seront prochainement déployés sur place à cet effet.

A quelques kilomètres, la RN2 est également inondée du PR 28 au PR 39. « On a eu un accident avec une voiture qui est partie dans le fossé (photo principale de cette article). La personne s’est extirpée toute seule de son véhicule, elle est désormais en sécurité » poursuit le colonel Bret.

Sur l’Île-de-Cayenne, les sapeurs-pompiers sont en train d’effectuer des reconnaissances sur la Montagne du Tigre, le mont Baduel ou encore le mont Fortuné à Matoury. Des coupures sont également recensées sur la RN1 au niveau de Soula, mais aussi à Sinnamary et Mana. « La circulation est toujours effective à ces endroits-là » explique le chef de zone.

Une accalmie doit se produire dès maintenant « et va être confirmée vers 12h », poursuit-il. Toutefois, l’épisode de fortes pluies « va recommencer dès vendredi » nuance le colonel.

Globalement, la Guyane est sous surveillance depuis quelques jours particulièrement dans le secteur du Maroni où le dispositif de vigilance « Vigicrues » est activé depuis une semaine. « Ca continue à monter sur Apatou, un village isolé est inondé. » déclare le colonel, qui annonce également que le fleuve Oyapock est monté de 4 mètres au niveau de Camopi. « On va décaler le CDPS (dispensaire) pour qu’il soit vraiment en sécurité ». Pour l’heure, le centre opérationnel zonal, notamment déclenché l’an passé lorsque la RN1 était totalement coupée, n’a pas été déclenché.



 

La RD5 au niveau du restaurant "Le Sympa". • D.R.
La piste Maripa sur la RD5. • D.R.
Sur la piste de Wayabo le pont de la crique coté lycée agricole a cédé
Un camion s'est engouffré dans le trou
Quelques heures plus tard, le camion a pu être tiré
Les inondations ont aussi touché la zone Collery
L'école Vendôme à Cayenne a aussi subi les flots.
"Cela fait trop longtemps que ça dure. Chaque fois que l'on a de fortes pluies, l'école est inondée. L'eau rentre dans les installations électriques, donc quelques classes n'ont pas d'électricité. C'est très dangereux. On a beau se plaindre, la mairie ferme les yeux", nous témoigne-t-on.