Nicolet : « Nous ne lâcherons pas »

Nicolet : « Nous ne lâcherons pas »

Karin SCHERHAG
Depuis mercredi matin, les camions de bois bloquent l'entrée de l'ONF, route de Montabo à Cayenne (KS)
Depuis mercredi matin, les camions de bois bloquent l'entrée de l'ONF, route de Montabo à Cayenne (KS)

Malgré de nombreuses réunions avec les services de l'État, le porte-parole des forestiers estime que rien n'a abouti. La mobilisation se poursuit donc devant le siège de l'ONF, à Cayenne, pour protester contre la hausse des prix du bois.

Depuis mercredi et le début de leur manifestation, les exploitants forestiers enchaînent les réunions avec les services de l'Etat. Mais le discours de leur porte-parole, Grégory Nicolet, n'a pas changé d'un iota : « Pour l'instant, on n'a abouti à rien du tout donc on reste mobilisé sur le terrain jusqu'à nouvel ordre. Nous ne lâcherons pas. Nous n'avons pas le droit de lâcher. C'est une question de vie ou de mort. Si on acceptait l'augmentation des prix du bois voulue par l'ONF (Office national des forêts), ce serait une faute de gestion parce qu'on ne serait pas capable de payer. On n'a plus de marge de manoeuvre. »
Les forestiers protestent en effet contre l'augmentation tarifaire du mètre cube de bois prévue dès cette année. Celui-ci passerait de 1,20 euro à 2,40 euros. « Cela représenterait une hausse de 45 000...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger