4G : Rodolphe Alexandre charge l'Arcep
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

4G : Rodolphe Alexandre charge l'Arcep

T.F.
Rodolphe Alexandre invite Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, à « prendre ses responsabilités » sur le dossier de la 4G (TF)
Rodolphe Alexandre invite Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, à « prendre ses responsabilités » sur le dossier de la 4G (TF)

Selon le président du conseil régional, si la Guyane ne figure pas dans l'appel à candidatures relatif au déploiement des réseaux de la 4G, c'est uniquement en raison de l'indécision de l'Autorité de régulation des communications et des postes, qui « n'a pas su trancher » entre le rapport de la Région et celui du Département.

Si la Guyane risque de ne pas bénéficier des réseaux de 4G dans les mêmes délais que la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, la faute en revient à l'Autorité de régulation des communications et des postes (Arcep). Du moins, c'est ce qu'affirme le président du conseil régional, Rodolphe Alexandre. « L'Arcep avait deux rapports, celui de la Région