Les prix de l'architecture guyanaise
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Développement

Les prix de l'architecture guyanaise

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr
Les bureaux Titan du Cnes
On doit ce bijou à jungle architecture group. Ce sont les nouveux bureaux du Cnes dans le centre spatial Guyanais. Vous pouvez visiter virtuellement l'ensemble sur ce lien : https://jagarchi.fr/portfolio/train/#. Il a obtenu les prix public et jury des Paguy 2022. • OTPIQUE VIDÉO DU CSG/DR

Tous les trois ans, le monde du bâtiment en Guyane décerne des prix aux meilleures réalisations architecturales. La fournée 2022 a récompensé quinze projets.

Les archi-days se sont finis le mois dernier et les prix de l'architecture guyanaise, Paguy, ont échappé à la vigilance dans la tornade d'actualité qu'a connu le territoire. Alors que la commande publique et que le bâtiment portent l'économie guyanaise, ces prix décernés mettent en avant le travail impérieux des architectes, ceux qui façonnent notre œil et nos espaces urbains, qui donnent aussi une autre manière de vivre comme dans le quartier de la Zac Hibiscus à Cayenne par exemple... ou à Soula.

Un art de la construction limité par “les contraintes budgétaires, climatiques et environnementales qui rendent ardues et passionnant ce travail en Guyane. A cela s'ajoute les normes européennes inappropriées au territoire et la hausse de tous les matériaux de construction. Et avec toutes ces contraintes nous devons rendre des bâtiments esthétiques”, décrit André Barrat, président de l'ordre des architectes.

 

Dans ce secteur où 63 architectes travaillent en Guyane, bientôt 66, puisque trois architectes prêtent serment ce soir, le BTP (Bâtiments et travaux publics) représentent 60% des revenus. Il s'agit des établissements scolaires, des grands ensembles des bailleurs sociaux etc..

La part de la commande publique n'est pas aussi importante qu'on pourrait le croire a priori. Cela s'explique car les agences de toute la France peuvent répondre à ce type de concours. “Nous sommes un pays en développement. Nous produisons beaucoup. Le nombre d'architecte est plutôt bon car il permet un bon équilibre. Il n'y a pas pléthore de projets dans le public disponible pour nos agences. En Guadeloupe, ils sont près de 180, 240 en Martinique”, remarque André Barrat.

 

300 projets pour les Paguy 2022

 

Pour les Paguy 2022, les 449 votants ont pu choisir parmi 300 projets d'après la maison de l'architecture, l'association qui a organisé le concours et les archi-days.

Quand on regarde rapidement les prix, on remarque que l'aspect paysager peut se développer. “Effectivement, pendant longtemps, il a été le parent pauvre de l'architecture. Ce n'est plus le cas. On a conscience du réchauffement climatique et de la nécessité de donner plus de valeur à l'habitat, à la manière d'habiter et de vivre un lieu. Les prochaines années, de beaux projets seront réalisés”, assure l'ordre des architectes.

Le prix réhabilitation obtenu pour le palais de justice laisse aussi perplexe. Cela met plus en valeur le manque de projet de réhabilitation qu'autre chose. Peut-être que dans trois ans, l'ancien hôpital Jean-Martial l'obtiendra... pour cela, il faudrait que la Collectivité territoriale relance le projet, tant attendu.

Une vue virtuelle d'un projet de réhabilitation de l'hopital Jean-Martial
Il aurait pu être dans la catégorie "projet imaginé jamais réalisé", mais la réhabilitation de l'hôpital Jean-Martial pourrait revenir sur le devant de la scène et devenir un emblême de la mandature Serville comme la maison des mémoires et des cultures guyanaises à Rémire-Montjoly représente celui de la présidence de Rodolphe Alexandre. https://jagarchi.fr/portfolio/musee-des-memoires-et-des-cultures/# • JAG/ DR

Les catégories et les prix

Maison individuelle : Maison TK, Boa architecture, prix du public Villa R. de Barrat architecture, prix du jury. Maisons jumelées : Les rives de Soula d'Amarante architecture Logement collectif : L'ensemble Marai de Smyle architecture, prix public Logements domaniaux du Tigre de l'atelier Fabien Bermès, prix du jury. Tertiaire et industrie : Réfectoire de Mont Lucas d'Acapa architecture Bureaux : Titan, de jungle architecture group et Cottalorda-Peres. Equipements loisirs : La maison des cultures et des mémoires guyanaises de D3 architectes et le cabinet Abriba. Equipements scolaires : Groupe scolaire Soula 1, Yolaine Bolore de l'atelier Fabien Bermès et Cottalorda-Peres Espaces extérieurs : Détails paysage remporte les deux prix avec le sentier Jasmin prix du public et le sentier Loyola, prix du jury. Réhabilitation : Immeuble de la Bred, avenue Charles de Gaulle de Barrat architecture, prix public. Le palais de justice de Cayenne par Acapa architecture, prix du jury. Projet imaginé, jamais réalisé : Oeuvre d'art au jardin botanique de Sylvia Lafontaine, prix du public. Les services médico-sociaux de l'Ouest par le cabinet Abriba et d3 architectes, prix du jury.