Carapa : Les habitants devront (encore) attendre
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
AMENAGEMENT

Carapa : Les habitants devront (encore) attendre

Elias HALILE-AGRESTI (e.halile-agresti@agmedias.fr)
La délégation devant le siège de LADOM, à Cayenne
La délégation devant le siège de LADOM, à Cayenne • EHA

A Macouria, trois jours après le blocage partiel du chemin de la Carapa par des riverains excédés, le verdict est tombé : Il faudra attendre.

 Vendredi dernier, des habitants du chemin de la Carapa ont prévenue : " Si aucune solution d'urgence n'est proposée dans le week-end, nous irons jusqu'à LADOM pour exiger des réparations ! ". Au petit matin, ils avaient partiellement bloqué l'accès de La Carapa pour protester contre une voirie en piteux état. A cause d'elle, le ramassage scolaire ne se fait plus correctement. L'enlèvement des ordures ménagères et la distribution du courrier ne seraient plus garanties.

Les habitants du chemin de La Carapa demandent deux choses : Premièrement, une réparation d'urgence pour assurer