S’AIMER SANS VIOLENCE, C’EST MIEUX
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
tribunal

S’AIMER SANS VIOLENCE, C’EST MIEUX

Les relations entre père et fille sont souvent compliquées au moment de l’adolescence. Mais ne doivent pas entraîner de violences physiques. Pour avoir outrepassé cette règle, ce prévenu a été condamné à une peine de prison de douze mois, dont six mois avec sursis. Il devra aussi se soigner. La jeune fille, elle, présentée comme « perturbée », devra se