Le parcours de la victime d'un crime : de la plainte au procès d'assises
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
JEUDI DROIT DE SAVOIR

Le parcours de la victime d'un crime : de la plainte au procès d'assises

Christine CHARLOT
(BD)
(BD)

Notre rubrique consacrée au droit s'intéresse aujourd'hui aux démarches à suivre pour les victimes de crime. Me Christine Charlot, du barreau de Guyane, détaille le long cheminement des victimes : des délais de procédures à la préparation du procès en assises.

QUE SIGNIFIE LE MOT « VICTIME » ?
Si ce mot désigne clairement, dans le langage courant, toute personne ayant subi un acte délictuel ou criminel, juridiquement il implique une condamnation de l'auteur du délit ou du crime dénoncé.
Jusqu'à cette condamnation, en raison de la présomption d'innocence, on parlera de « victime présumée » , de « partie civile » ou de « plaignant (e) » .
AVANT LE PROCÈS
- La phase préalable au procès est marquée par une série d'étapes pour la victime. Elle débute par la dénonciation du crime auprès des services de police ou de gendarmerie. Peuvent ensuite s'enchaîner, durant plusieurs jours, un examen médical, plusieurs auditions devant les enquêteurs et parfois des confrontations avec le ou les auteurs. Ce parcours est vécu par les victimes (parfois mineures) comme un parcours lourd et fastidieux, mais il est toutefois indispensable pour recueillir des éléments en vue d'établir les faits dénoncés.
La...