Les enfants nés en Outremer n'ont pas les mêmes chances que ceux dans l'Hexagone

Les enfants nés en Outremer n'ont pas les mêmes chances que ceux dans l'Hexagone

Par Anthony BASSIEN-CAPSA a.bassien-capsa@agmedias.fr
Selon le rapport de l'Unicef, 10% des enfants entre 4 et 10 ans ultramarins sont victimes de malnutrition.
Selon le rapport de l'Unicef, 10% des enfants entre 4 et 10 ans ultramarins sont victimes de malnutrition. • SHUTTERSTOCK

L'Unicef (Association de défense des droits de l'enfance) vient de publier un rapport dans lequel l'organisme dépeint l'inégalité de la mise en œuvre des droits de l'enfant dans les Outre-Mers par rapport à l'Hexagone. La mortalité infantile y est plus importante et les enfants souffrent davantage du surpoids et de l'obésité. Et les politiques publiques pour y remédier ne sont pas suffisantes.

À l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant qui se déroule chaque année le 20 novembre, depuis 1989, l'Unicef a publié un rapport alarmant quant à la situation inégale de mise en oeuvre des droits de l'enfants en terres ultramarines, notamment en matière de situation socio-économique, de santé ou d'éducation.

Une pauvreté plus flagrante que dans l'Hexagone

L'ensemble des Outre-mers connaissent une pauvreté plus forte que dans l'Hexagone. En effet, elle est 5 à 15 fois plus fréquente, ce qui aggrave la précarité de ses populations, de même que la vulnérabilité des enfants. Si l'on se focalise sur les Antilles-Guyane, on peut constater qu'une personne sur 5 vit en dessous du seuil de pauvreté à l'échelle locale. Il faut ajouter à cela le niveau de vie cher qui règne dans nos régions qui génère des conséquences inquiétantes sur les mineurs qui sont donc les plus touchés par la pauvreté. Aux Antilles, la pauvreté monétaire touche 4 enfants sur 10. De plus,...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger