Victorieuse du Danemark, l'équipe de France qualifiée pour les 8èmes de finale !
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Victorieuse du Danemark, l'équipe de France qualifiée pour les 8èmes de finale !

Rodolphe Lamy
Kylian Mbappé a inscrit les deux buts de la victoire française ce samedi face au Danamark.
Kylian Mbappé a inscrit les deux buts de la victoire française ce samedi face au Danamark. • AFP

Les Bleus ont livré un match très solide ce samedi 26 novembre face à une très bonne équipe danoise. Kylian Mbappé, en marquant à deux reprises, permet aux Français d'obtenir leur qualification pour la phase finale de la Coupe du monde au Qatar.

Parfois brillante, parfois plus en difficulté face à des Danois solides, l'équipe de France a fait preuve d'une belle force de caractère ce samedi. Sa victoire obtenue au courage mais avec des joueurs de talent leur offre la qualification pour les 8èmes de finale, avant le dernier match face à la Tunisie.

En défense, l'équipe de France débutent cette rencontre avec deux changements par rapport au premier match face à l'Australie. Raphaël Varane, totalement rétabli, retrouve sa place. Jules Koundé remplace Benjamin Pavard, dont la prestation n'a pas convaincu Didier Deschamps. À gauche, c'est Théo Hernandez qui tient à nouveau sa place, depuis la défection de son frère Lucas.

Pressing danois 

D'entrée, les Danois exercent un pressing très haut sur les défenseurs français. Le Danemark n'a pas l'intention de laisser jouer les Bleus. Mais l'équipe de France est bien en place. Les contres sont incisifs à l'image d'un une-deux entre Mbappé et Théo Hernandez. Le centre du second trouve la remise de Rabiot pour Giroud, un peu court (9e). À la 12ème, un corner de Griezmann est dévié par Varane au premier poteau mais dégagé par les Danois un peu devant leur ligne.

Peu à peu, l'équipe de France reprend la main sur le jeu. Adrien Rabiot s'affirme en leader inattendu de cette équipe. À la 19e, un nouveau contre rapide est mené par Varane pour Griezmann qui lance Mbappé dans la profondeur. L'attaquant français prend de vitesse la défense adverse mais est stoppé illégalement par Christensen. Le défenseur danois s'en sort bien avec un carton jaune.

Dans la foulée, sur le coup-franc, servir par Griezmann, Dembélé centre et trouve la tête de Rabiot mais Schmeichel sort une parade réflexe sur sa ligne.

La France insiste. A la 30e, après un débordement et un centre de Mbappé, Jules Koundé au second poteau contrôle mais sa reprise est freinée par Höjbjerg. Trois minutes plus tard, Giroud s'essaie à son tour mais son tir dans un angle fermé trouve le pied de Schmeichel.

La première action dangereuse des Danois intervient à la 36e. Lancé à la limite du hors-jeu par Damsgaard, l'ancien Bordelais Cornelius frappe fort du droit mais à gauche du but de Lloris.

Les dernières tentatives des Français, à l'image de Mbappé, 40e, ne donnent rien. Les deux équipes se séparent sur un score de parité.

 

Coup pour coup

La partie reprend avec des Danois plus entreprenants, qui mettent la pression sur l'équipe de France, malgré quelques incursions emmenées par Dembélé, toujours aussi dangereux, qui tente de trouver Mbappé (50 et 54e).

Au contraire, les Danois obtiennent leurs premiers corners (51e et 54e) mais sans danger, le second étant même sanctionné d'un hors-jeu.

Mbappé sonne la charge française et à la suite d'une accélération depuis le milieu de terrain frappe du gauche mais Schmeichel dévie en corner (56e).

Une action qui réveille les Bleus. Griezman d'abord (59e), qui tire au-dessus sur un bon ballon en profondeur. Mais la libération pour l'équipe de France n'est que partie remise : sur une superbe action initiée par Tchouaméni dans sa moitié de terrain, Théo Hernandez remonte le terrain, sert Mbappé côté gauche, qui fixe la défense et remet… à Théo Hernandez dans la surface.

Ce dernier centre en retrait pour… le plat du pied de Mbappé qui ouvre la marque (61e, 1-0).

Alors que les Français semblent avoir fait le plus difficile, ils se font surprendre sur corner. Sur un ballon dévié au premier poteau, Andreas Christensen est plus prompt qu'Adrien Rabiot et propulse la balle dans les filets d'Hugo Lloris (1-1, 68e).

Sur leur lancée, les Danois manquent de prendre l'avantage à la 72e. Sur un centre en retrait de Damsgaard, Lindström ouvre son pied droit mais Hugo Lloris, en détournant le ballon, puis Hernandez, en dégageant en corner, sauvent les Bleus.

Ousmane Dembélé a été très souvent incisif par ses accélérations et ses prises de balle.

- AFP

Les équipes se rendent alors coup pour coup. De la tête, Tchouaméni puis Koundé voient leurs tentatives déviées en corner.

Sur un centre de Théo Hernandez, Adrien Rabiot est tout près d'inscrire le but du match mais son ciseau retourné termine au-dessus du but de Schmeichel (79e).

Braithwaite répond à la 80e sur un centre à ras de terre, mais ouvre trop son pied. Le ballon passe à moins d'un mètre du but français.  

Tout va très vite en cette fin de match, un appel dans la profondeur de Koman, lancé par Koundé, permet à Griezmann d'adresser un centre millimétré au second poteau. Mbappé jaillit et devance les deux défenseurs danois en déviant de la cuisse ! (2-1, 86e).

L'attaquant aurait même pu ajouter un 3ème but à la 90ème mais sa frappe écrasée trouve Schmeichel, alors que Thuram, rentré à la place de Giroud, était peut-être mieux placé.

 

 

Ousmane Dembélé a été très souvent incisif par ses accélérations et ses prises de balle.
Ousmane Dembélé a été très souvent incisif par ses accélérations et ses prises de balle. • AFP