Pêche illégale : les capitaines encourent un an de prison
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Pêche illégale : les capitaines encourent un an de prison

D. St-J.
Lundi, deux tapouilles ont été arraisonnées. Si les hommes d'équipage ont été reconduits à la frontière, les deux capitaines ont fait l'objet d'une comparution immédiate. (DR)
Lundi, deux tapouilles ont été arraisonnées. Si les hommes d'équipage ont été reconduits à la frontière, les deux capitaines ont fait l'objet d'une comparution immédiate. (DR)

Changement de cap dans la répression de la pêche illégale. Avec la nouvelle législation, les capitaines sont placés en garde à vue avant leur passage en comparution immédiate. Ils encourent un an de prison et 75 000 euros d'amende.

Une première vendredi dernier lors de l'audience des comparutions immédiates. Un capitaine de navire pris en action de pêche illégale au large d'Iracoubo le 9 juin dernier se retrouve devant les juges. Par le passé, les capitaines étaient rarement présents lors de leur procès. Il avaient rejoint leur pays d'origine avec leur équipage et l'affaire était jugée plusieurs mois après