Le recteur sur la touche, les élus entrent en piste

Le recteur sur la touche, les élus entrent en piste

Damien BOUCHARD

Les négociations entre les profs et le recteur ont tourné court hier. Invité surprise, Alain Tien-Liong est devenu le médiateur du mouvement, et tentera de faire venir le ministre de l'Éducation en Guyane. Aujourd'hui, certains enseignants poursuivent la grève, une nouvelle démonstration de force étant prévue pour demain.

Àsituation de crise, comité de crise. Ce matin, Alain Tien-Liong, Antoine Karam et Chantal Berthelot vont écouter les protagonistes du mouvement enseignant, prendre des notes, manier la calculette, et surtout, actionner leurs téléphones mobiles. Le but ? Négocier directement avec le ministère de l'Education, et tenter de faire venir Xavier Darcos en Guyane, ou au pire trouver une date pour le rencontrer à Paris.
Après deux mois de manifestations dans l'Ouest, deux grandes grèves en une semaine et une montée en pression depuis trois jours, un échelon a donc été sauté, celui du recteur. Les premiers points abordés, ceux des créations de poste à la rentrée prochaine, ayant suffi pour que lui-même et les enseignants tombent dans une impasse, Frédéric Wacheux a choisi de transmettre le flambeau, quitte à se retrouver...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger