Régine Lapassion, Tony, Stéfan, Céline, Alex et Maryloo : six virtuoses de la soul ont régné vendredi à l’Encre
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Régine Lapassion, Tony, Stéfan, Céline, Alex et Maryloo : six virtuoses de la soul ont régné vendredi à l’Encre

Texte et photos: M.Cléoma

Dans la famille des musiciens, un saxo, un trombone pour les cuivres et des percussions. Avec eux, un clavier, une guitare, une basse, une batterie, un chœur et six voix pour donner le concert « Les voix de la soul », ce vendredi soir à l’EncRe. Nous y étions. 

Ayodelé Germa , en mâitresse de cérémonie  © M. C.

Ici, Stefan Filey, accompagné de Régine Lapassion. Par la suite, Stéfan a endu un vibrant hommage à Marvin Gaye sur "I want You" © M. C.

Maryloo Coopen et Régine Lapassion. © M. C.

Régine Lapassion, elle a encore mis tout le monde d'accord. Elle n'est jamais meilleure que dans ce répertoire, celui de ses racines. Celui qui a fait qu'un jour à l'âge de six ans, elle donna uson premier concert où elle fut remarquable sur l'interprétation du célèbre  " It's me o Lord"     © M. C.

Ayodelé Germa en maîtresse de cérémonie  © M. C.

Tony Chasseur, mais quelle éjégance ! Il a ébloui le public sur un titre parant de Georges Benson "Love Times Love" . © M. C.

Les voix de la soul. © M. C.

Celine Languedoc, sur le titre "A natural woman", d'Aretha Franklin, exécuté avec beaucoup de virtuosité. Au piano, le directeur artistique, pianiste de jazz, pour ne citer que ça. © M. C.

Le public a répondu présent! Parmi les invités politiques, on retrouvaient l'ex garde des sceaux Christine Taubira, le président de la CTG, Gabriel Serville. Le monde médiatique également, Tano Brassé, Gilles Vernet... © M. C.

Il est à peine 20h00 quand Régine Lapassion monte sur scène. Elle donne le tempo de la soirée. Ce sera groove, puissance et raffinement mêlés, durant 1h40. Accompagnée de ses fidèles musiciens, Patrick Plenet à la basse, Eric Bonheur à la guitare, Teddy Lapassion à la batterie, Denis Lapassion au clavier and co. Des  improvisations, des dialogues, des jeux, presque des corps-à-corps avec la basse et le piano, Alex Corvo, Céline Languedoc, Stéfan Filey, Tony Chasseur, Maryloo Coopen; un à un ont su transporter la salle.

 

Du You make me feel like de Aretha Franklin à It’s a Man’s world de James Brown en passant par Stand-by me de Ben E.King

C'est poignant et on se dit que leur place est bien dans la lignée des voix de la soul, de Dinah Washington à Carmen McRae en passant par Aretha Franklin, James Brown évidemment. De l'élégance langoureuse à la force de frappe, des aigus satinés aux basses profondes, les voix aux phrasés impeccables qui racontent des histoires comme la soul vocale les aime. Des histoires d'amour, d'espoir... Dans la pénombre du soir.  Un concert qui s’est terminé sur un standing ovation des 400 personnes présentes à l’EncRe. 

La cinquieme édition "Les voix de la soul" est prévu dans deux ans, selon les mots de l'organistrice, Régine Lapassion.  

Et pour notre part, on retient "Love times Love"!