À Roura : La première salle d’escalade de Guyane
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
SPORTS

À Roura : La première salle d’escalade de Guyane

Gaëtan Tringham (g.tringham@agmedias.fr)

 Depuis 2018, Guyane Sport Nature propose des activités en plein air autour du territoire. Aujourd’hui, le fondateur de la structure, Pierre Laba, a mené à bien son objectif de créer une salle d’escalade sur le sol guyanais. C’est le fruit de la persévérance et de nombreuses années de travail. Rencontre.

La salle d'escalade de 120 m2 se situe dans le bourg de Roura, derrière le stade de football. © Photos GT

Pierre Laba (au centre avec la casquette), accompagné des jeunes de Roura qui ont participé à l'engouement généré par cette nouvelle attraction © GT

 Kayak, tir à l’arc et escalade. Depuis sa création, Guyane Sport Nature propose d’initier la population à différentes activités en plein air. Le concept reposait alors sur la mobilité. Pierre Laba offrait déjà la possibilité de grimper sur petit mur d’escalade lors de ses déplacements. Mais les options étaient limitées. Aujourd’hui, c’est une salle entière dédiée à cette pratique que le passionné a finalement érigé derrière le stade de foot de Roura. La première en Guyane. « Avec cette salle je peux enfin mettre plus de difficulté/facilité et ça me fait faire mon vrai métier d’éducateur sportif : c’est à partir de là que je vais pouvoir donner des cours et avoir un suivi avec les jeunes. »

« J’ai dû faire face à des retours craintifs »
L’histoire du projet de Pierre Laba témoigne d’une certaine persévérance. Parti de Guyane en 2011 pour s’engager dans l’armée, il découvre les métiers du sport et choisit finalement sa reconversion dans cette voie… avec une spécialisation en escalade. À son retour sur sa terre natale, l’éducateur veut développer les activités avec lesquelles il s’était pris de passion : « Je n’avais jamais eu l’opportunité de faire tout cela ici. Je me suis dit : pourquoi pas ? 

Pierre Laba (au centre avec la casquette), accompagné des jeunes de Roura qui ont participé à l'engouement généré par cette nouvelle attraction • GT

« J’avais directement la vision d’un grand centre de loisirs, mais j’ai dû faire face à de nombreux retours craintifs. Ils m’ont tous dit qu’il fallait que je fasse mes preuves avant. » C’est de cette manière que le concept de remorque mobile est né. Ses trois années à passer dans les communes de Guyane se déroulent bien. Si bien qu’il se fait remarquer un jour par Jean-Claude Labrador, alors élu au sport à la CTG, qui adhère à son projet. Quelques années plus tard, lorsque Pierre Laba frappe à la porte de celui qui est devenu maire de Roura, ce dernier l’autorise à s’installer sur une parcelle de la commune. Et c’est avec un certain investissement des fonds européens que le hangar de 120 m² et le matériel sera ensuite financé. Depuis novembre 2021, Pierre Laba œuvre pour la finalisation de cette salle qu’il attendait tant.

Les premiers cours mi-septembre
Maintenant que le projet voit enfin le jour, le Guyanais se dit « super satisfait. » Depuis le début du mois d’aout, il propose des sessions libres dans la salle le mardi soir. « Ça marche trop bien, il y avait plein de monde de l’extérieur », disent les jeunes initiés venus lors de notre rencontre sur place.

Les choses sérieuses commenceront ensuite à la mi-septembre avec le début des cours le mardi/mercredi/vendredi. Les inscriptions sont déjà ouvertes. En parallèle, les activités mobiles continueront encore. Signe d’un développement nouveau, Pierre Laba, attend à présent la fin du contrat d’apprentissage de deux jeunes qui l’aideront à encadrer ces activités.