Lettre ouverte : l'UTG demande aux maires et à Gabriel Serville de prendre position contre la réforme des retraites
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Tribune

Lettre ouverte : l'UTG demande aux maires et à Gabriel Serville de prendre position contre la réforme des retraites

Union des Travailleurs Guyanais Branche Fonction Publique
manifestations contre la réforme des retraites
Manifestations des grévistes à Kourou, le 19 janvier dernier contre la réforme des retraites annoncée par le gouvernement. • DR

Un journal, c’est aussi un espace de liberté et d’expression libre. Nous vous proposons, ici, de renouer avec nos « pages Débats », en nous envoyant vos tribunes, vos prises de position, vos avis à l’adresse france.guyane@agmedias.fr.

LETRE OUVERTE


Mesdames, Messieurs,
L'Union des Travailleurs Guyanais, comme l'ensemble des syndicats de travailleurs de
France et de Guyane est opposée au projet de régression sociale visant à réformer les retraites porté par Macron et son gouvernement.
Comme l'a rappelé le Président du Conseil d'Orientation des Retraites, cette réforme n'est
pas justifiée économiquement au vu des prévisions d'équilibre du système de retraite. Il s'agit donc d'une entreprise politique de la part du Président de la République, visant à réduire les pensions, afin entre autres, à inciter les travailleurs à cotiser dans des groupements d'assurances privées ou de fonds de pension pour garantir une retraite complémentaire.

Remise en cause du pacte social dit républicain

Il s'agit là d'une remise en cause du pacte social dit républicain basé sur la solidarité intergénérationnelle qui est le fondement de la sécurité sociale.
Cette réforme, si elle voit le jour, va renforcer la pauvreté de nos futurs retraités en
allongeant la durée de cotisation et en reculant l’âge de départ à la retraite. La Guyane détient déjà le triste record derrière Mayotte du plus fort taux de pauvreté, doit on paupériser davantage la population guyanaise ? L'espérance de vie en Guyane est inférieure de 5 ans à la moyenne
nationale, reculer l’âge de départ en retraite sera donc synonyme, pour de nombreux guyanais, de mourir au travail sans jamais atteindre la retraite. Enfin, la pertinence d'une telle réforme est
totalement injustifiée sur le territoire guyanais qui au vu de sa démographie a le privilège d'avoir
une caisse de retraite largement excédentaire.

Prochaine journée de grève : mardi 31 janvier


En tant qu'élu guyanais, il est de votre devoir de vous prononcer publiquement sur ce projet
de réforme des retraites. Seul un front le plus unitaire possible associant toutes les forces sociales et politiques pourra faire reculer le gouvernement français.

Nous étions nombreux à manifester dans les rue de Guyane le 19 janvier dernier, malheureusement en dehors de nos députés, nous n'avons pas eu le privilège de voir nos élus locaux se mobiliser. Nous espérons qu'il en sera autrement lors des prochaines mobilisations.


Enfin, une prochaine journée de grève et d'action est prévue pour le mardi 31 janvier 2023,
nous savons que de nombreux travailleurs des collectivités locales souhaiteraient se joindre au
mouvement mais que la perspective de perdre 1/30ème de salaire est pour beaucoup difficile à
surmonter dans ce contexte de vie chère extrême que nous connaissons en Guyane.

Aussi, nous vous demandons de vous rendre solidaire du mouvement en ne recensant pas les grévistes et en n’appliquant pas de retenus d'1/30ème sur les salaires lors des prochaines mobilisations.


Dans l'attente, veuillez croire, Mesdames, Messieurs, en notre dévouement sans failles pour
les travailleurs guyanais.