France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
EN IMAGES

Les forces de l'ordre débloquent les entrées des usines de la Sara

S.R., G.T. & A.P. Jeudi 21 Octobre 2021 - 07h39

 Les deux usines de la Société anonyme de la raffinerie des Antilles en Guyane ont été débloquées simultanément au milieu de la nuit par les forces de l’ordre. Les ravitaillements en carburant de l’ensemble des stations-service du territoire reprennent.

Près d'une centaine de gendarmes mobiles et de militaires de la compagnie de Matoury ont débloqué l'entrée de la Sara à Degrad-des-Cannes. © G.T.

"L'ensemble de la Sara va pouvoir travailler" nous annonçait le préfet. © G.T.

© G.T.

© G.T.

Simultanément, des gendarmes ont aussi débloqué la Sara de Kourou. © G.T.

Près d'une centaine de gendarmes mobiles et de militaires de la compagnie de Matoury ont débloqué l'entrée de la Sara à Degrad-des-Cannes. - G.T.
"L'ensemble de la Sara va pouvoir travailler" nous annonçait le préfet. - G.T.
 - G.T.
 - G.T.
Simultanément, des gendarmes ont aussi débloqué la Sara de Kourou. - G.T.
 Bloquées depuis lundi par l’UTG, accompagné de différents collectifs et associations signataires de la « Caravane pour la liberté », les deux usines en charge de l’approvisionnement en carburant des distributeurs Total, Rubis et Sol ne pouvaient plus effectuer de ravitaillements des camions-citernes. Cette nuit, vers 3h45, une centaine de militaires, « à la fois de la gendarmerie mobile et de la compagnie de Matoury » comme précisé par le Général Stéphane Bras, ont enjoint les manifestants de quitter les lieux. A Degrad-des-Cannes, ces derniers n’ont pas fait mine d’un esprit belliqueux. Dès 4h, ils repliaient les différents barnums présents sur site sans montrer d’opposition particulière, l’installation ayant été louée à « près de 13 000€ » selon un observateur de l’opération.



Et pour que le site soit définitivement « libéré », il fallait également dégager du passage les cinq bus qui empêchaient toute opération depuis lundi. Les engins avaient déjà été quelque peu écartés des deux portails de la Sara en amont de l'intervention, peu après l'annonce faite hier par la « Caravane pour la liberté », soit une "autorisation" temporaire de ravitailler les camions-citernes ce jeudi matin. Un bus de la SEMOP a dans un premier temps été ramené au dépôt de l’entreprise route de la madeleine. Les deux engins restant étant du ressort privé, leurs propriétaires ou les entreprises gestionnaires ont été contactées illico presto. Si un TR 10 000, camion militaire de l’armée de terre, a été sollicité pour un éventuel désencombrement par la force, les bus ont été dégagés du passage par plusieurs salariés des entreprises, dont certains ont probablement été cooptées par les protagonistes du blocage.

Simultanément, une cinquantaine de gendarmes libéraient le dépôt pétrolier de Kourou au Centre Spatial Guyanais. Suivant l’opération d’un œil attentif depuis Degrad-des-Cannes, le préfet donnait les contours de la reprise de l’activité à notre micro : « l’ensemble de la Sara va pouvoir travailler d’une façon complète, un dispositif de gardiennage sera mis en place pour éviter toute reprise [des mouvements de blocage] ».

La préfecture annonçait ce matin que la distribution à la pompe serait possible dès 10h.

Pour l’heure, seules les stations-service de Remire-Montjoly ont été livrées, « la station totale de Collery sera livrée dans moins d’une demi-heure » nous lançait peu après 7h Franck Sophie, président du groupement des gérants de stations-service. Le préfet de Guyane nous a également annoncé que les pleins d'essence ne sont plus rationnés, l'arrêté préfectoral en vigueur depuis lundi étant devenu caduc.

Vers 12h, plusieurs stations-service de Cayenne - dont la station Total Monjoly interrogée ci-dessous - nous ont fait part de leurs inquiétudes. Toujours pas livrées, ces dernières craignent de ne pouvoir satisfaire l'ensemble des automobilistes patientant devant leur enseigne depuis plusieurs heures. La station Total d'Adélaïde Tablon, livrée à 7h15, n'aura sûrement plus de carburant en début d'après-midi, comme expliqué par le gérant Adrien Petit-Jean Roget.








Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Parbo 21.10.2021

Ça aura pas duré longtemps ..
Pas trop déçu jayjay ?

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 21.10.2021

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
A. LEA 21.10.2021
Enfin

Enfin le préfet prend les choses en mains ! Retour de l'état de droit. Bravo et que cela dure

Répondre Signaler au modérateur
lestranger 21.10.2021

Bloquer les dépôts de carburant était contre productif et risquait d’être impopulaire. Je m'étonne qu'ils ne bloquent pas les sites d'administrations ????
D'ailleurs souvent assez facilement réalisable, Vieux port, Cabassou ou encore pointe Buzaré ... 10 personnes, 2 véhicules et l'affaire est réglée ! on bouge, on revient, jeu du chat et de la souris sans aucune possibilité de mobiliser 100 gendarmes qui devraient être utilisés à la lutte contre l'insécurité et non au maintien d'un climat délétère.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 21.10.2021
Alors, on bloque plus la CTG ???

Curieusement, il n'y a plus tous ces blocages de l'entrée de la CTG que l'on a connu régulièrement auparavant...

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 21.10.2021

Bloquer la porte de la cantine???
Non mais ca va pas!

Répondre Signaler au modérateur
RAPHI 21.10.2021

Merci !

Répondre Signaler au modérateur
g6d 21.10.2021

les caravaniers ont dépensé 13000€ pour louer de barnums. Argent issu de contributeurs volontaires ou de racket ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
2 commentaires
A la une
1 commentaire