Le bouyon wara pour sauver Pâques
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
La tradition respectée

Le bouyon wara pour sauver Pâques

Marlène CLEOMA & Christine GUICHARD
ARCHIVES FG
ARCHIVES FG

Alors que la crise covid n’est toujours pas derrière nous, les familles guyanaises se retrouveront ce week-end autour du bouillon d’awara. Carmen, Janyce et Rosange nous emmènent dans leurs cuisines et nous livrent leur recette !

À Pâques, la tradition guyanaise s’impose dans l’assiette avec le célèbre bouillon d’awara. Nous avons rencontré deux femmes qui nous présentent leur préparation de ce plat traditionnel di nou koté. Janyce Edwige évolue avec son époque, alors que Carmen Adolphe aime la saveur d’antan.

Carmen et sa fille Rose Aime?e.

Le bouillon d’awara façon Carmen
C’est dans sa cuisine à Macouria que nous accueille Carmen Adolphe, accompagnée de sa fille Rose Aimée.

Pour Carmen, pas question de modifier d’un iota la préparation, ni même de la moderniser. « Depuis toute petite, je prépare le bouillon avec ma grand-mère, ma mère, et je garde ce qu’elles m’ont appris. » Une recette d’antan qu’elle a elle-même transmis à sa fille Rose-Aimée.