Grève des enseignants : une soixantaine de travailleurs mobilisés devant la préfecture
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Grève des enseignants : une soixantaine de travailleurs mobilisés devant la préfecture

Marie ODRY (m.odry@agmedias.fr)
Une soixantaine de grévistes se sont réunis devant la préfecture ce matin, pour suivre le mouvement national.
Une soixantaine de grévistes se sont réunis devant la préfecture ce matin, pour suivre le mouvement national. • M.O

À l’échelle nationale, ce jeudi 29 septembre est la première journée de mobilisation interprofessionnelle depuis la rentrée. À neuf heures ce matin, devant la préfecture, ils étaient une soixantaine de grévistes à se mobiliser.

 Le mouvement a été suivi en Guyane. C’est suite à un communiqué de la Fédération Syndicale Unitaire (SFU) de Guyane que les travailleuses et travailleurs publics se mobilisent pour expliquer leurs mécontentements. “ Nous nous mobilisons pour nos salaires ”, articule Florent Hennion, co-secrétaire départemental du FSU Guyane. “ Dans la fonction publique, on subit depuis un certain nombre d'années un déclassement salarial”.
Pour détailler le sujet, l’homme prend l’exemple des personnes exerçant la profession d’AESH, c'est- à dire qui accompagnent des élèves en situation de handicap. Recrutées par l'Éducation Nationale, “ ces personnes sont payées au lance-pierre pour des contrats à temps plein.C'est une situation qui cause une grande précarité ! ", dénonce t'il.

Les grévistes ont été reçus par le sous préfet, Cédric Debons, afin d’exposer leurs problèmatiques rencontrées en Guyane. “ Il y a des collègues qui travaillent dans des conditions inacceptables !

À Paris, le cortège est fort de plusieurs milliers de personnes (40.000 selon les organisateurs), il s'est élancé peu après 14 h de la place Denfert-Rochereau, en direction de la place de la Bastille.

Le ministère de l'Éducation nationale a fait état à la mi-journée d'un taux de grévistes de 11,01 % chez les enseignants.