Bientôt une station de métro Aimé-Césaire
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
PARIS

Bientôt une station de métro Aimé-Césaire

Fxg à Paris, Photos RATP

La ligne de métro n°12 qui relie la mairie d'Issy au Sud-Est de Paris à la porte de la chapelle au Nord est en train de s'agrandir de trois stations pour rallier son nouveau terminus, la mairie d'Aubervilliers. Et parmi celles-ci, la station de métro Aimé-Césaire. Découvrez en les coulisses en avant-première.

Cette station, située à 3 minutes de Paris, accueillera plus de 15 000 voyageurs par jour, explique la RATP, et sera équipée de quatre accès dont un avec ascenseur. © RATP

Pour la petite histoire, à l'origine du choix de cette dénomination, il y a Edouard Tinaugus, un martiniquais machiniste à la RATP qui s'agaçait de ne voir qu'une demi-station de métro attribuée à un personnage illustre de chez nous avec la station Daumesnil-Félix Eboué © RATP

La règle en vigueur à la RATP veut que le nom d'une station soit en lien avec un repère toponymique à proximité. © RATP

© RATP

© RATP

© RATP

 La ligne de métro n°12 qui relie la mairie d'Issy au Sud-Est de Paris à la porte de la chapelle au Nord est en train de s'agrandir de trois stations pour rallier son nouveau terminus, la mairie d'Aubervilliers.

Depuis 2012, une station, Front-Populaire, a déjà été ouverte. Cette fois, c'est la station de métro Aimé-Césaire qui doit prochainement ouvrir ses portes. L'ensemble des travaux d'aménagement est d'ores et déjà terminé. Il ne reste plus que les dernières finitions. Cette station, située à 3 minutes de Paris, accueillera plus de 15 000 voyageurs par jour, explique la RATP, et sera équipée de quatre accès dont un avec ascenseur.
 
L'idée d'un machiniste martiniquais

Pour la petite histoire, à l'origine du choix de cette dénomination, il y a Edouard Tinaugus, un martiniquais machiniste à la RATP qui s'agaçait de ne voir qu'une demi-station de métro attribuée à un personnage illustre de chez nous avec la station Daumesnil-Félix Eboué. Ce même employé du métro est celui qui avait déjà fait apposer les blasons de la Martinique et de la Guadeloupe à la station de métro Nation en 2007.

La mort d'Aimé Césaire l'année suivante rend évident le choix du personnage qu'il entend faire honorer. Edouard prend sa plume et écrit alors à Jean-Paul Huchon, président du Syndicat des transports d'Ile de France (aujourd'hui Mobilité Ile de France), au président de la République, alors Nicolas Sarkozy, au président de la Région Martinique, alors Serge Letchimy, aux élus de la Seine-Saint-Denis et à la famille d'Aimé Césaire.

Tous donnent un avis favorable. Il propose alors la station dont le nom provisoire est " pont de Stains " sur la ligne 12. La règle en vigueur à la RATP veut que le nom d'une station soit en lien avec un repère toponymique à proximité. Edouard Tinaugus obtient le soutien de la ville d'Aubervilliers qui accepte de rebaptiser le square voisin de la future station de métro du nom du poète martiniquais. Dès lors, le choix est devenu définitif. On n'attend plus que l'inauguration annoncée pour ce printemps.