Tuberculose : deux cas détectés parmi les occupants de la place des Amandiers
SANTE

Tuberculose : deux cas détectés parmi les occupants de la place des Amandiers

La rédaction
Le camp de demandeurs d'asile, place des Amandiers, à Cayenne.
Le camp de demandeurs d'asile, place des Amandiers, à Cayenne. • RA

Un cas confirmé de tuberculose et un autre en cours de confirmation biologique ont été détectés parmi les personnes occupant la place des Amandiers à Cayenne. Les personnes malades ont été isolées et mises sous traitement. L’enquête autour de ces deux cas est mise en œuvre et les opérations de dépistage de l’ensemble des cas contacts vont être finalisées dans les prochains jours. 

Pour ces deux cas de tuberculose identifiés parmi les demandeurs d’asile de la Place des Amandiers, la prise en charge médicale est assurée par l'Unité des Maladies Infectieuses et Tropicales (UMIT) et les mesures gestion opérationnelle sont assurées par le Centre de Lutte Antituberculeuse (CLAT) de la Croix Rouge Française de Guyane en lien avec le pôle veille et sécurité sanitaire de l’ARS Guyane.

Un dépistage généralisé est en cours afin d'identifier toute éventuelle infection tuberculeuse et d'assurer une prise en charge médicale appropriée et rapide ainsi que l’isolement des cas confirmés. Parallèlement, des mesures de prévention, comprenant notamment le port obligatoire du masque, sont strictement appliquées pour contenir toute transmission possible du bacille tuberculeux.

"Éviter toute diffusion à caractère épidémique"

Il est important de replacer ces cas dans le contexte plus large de la prévalence annuelle de la tuberculose en Guyane et sur l’ensemble du territoire national (4 306 cas confirmés au niveau national dont 75 Guyane en 2021 selon les données de Santé Publique France). Les protocoles de suivi médical, ainsi que les mesures de prévention, ont été renforcés pour minimiser les risques et garantir la sécurité
de la population.

Pour rappel la tuberculose est une maladie contagieuse due à un bacille qui se transmet principalement par voie aérienne (micro gouttelettes lors de la toux ou des éternuements…) lors d’un contact, le plus souvent prolongé avec une personne malade. La forme pulmonaire de la maladie se manifeste par la persistance de certains symptômes comme la toux, difficultés ou douleurs respiratoires, la fièvre, la perte de poids, de sueurs nocturnes, une fébricule …

Le Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de la Guyane, M. Dimitri Ggrygowski, a déclaré : « L'ARS Guyane est pleinement mobilisée et suit de près la situation. Nous avons agi avec réactivité pour prendre l'ensemble des mesures prévues par le protocole sanitaire. Bien que la transmission du virus suppose un contact prolongé de plusieurs heures avec une personne infectée, notre objectif premier est d’éviter toute diffusion à caractère épidémique de la maladie. La coordination entre les différentes parties prenantes est notre priorité, et nous mettons tout en œuvre pour contenir la situation et assurer la sécurité sanitaire de tous. »
.

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger