SANTÉ : 11 préparateurs en pharmacie hospitalière diplômés en Guyane
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

SANTÉ : 11 préparateurs en pharmacie hospitalière diplômés en Guyane

Marie ODRY (m.odry@agmedias.fr)
Onze lauréats ont obtenu leur diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière. C'est la première fois que cette formation est proposée en Guyane.
Onze lauréats ont obtenu leur diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière. C'est la première fois que cette formation est proposée en Guyane. • M.O

Ce vendredi après-midi, 16 septembre, s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes des préparateurs en pharmacie hospitalière, pour onze lauréats. C'est la première fois que cette formation est proposée en Guyane.

 “ Cette formation spécialisée est l’un des témoignages de nos projets ambitieux en matière de soins en Guyane”, articule Clara De Bort, directrice générale de l’ARS Guyane. Au campus Saint-Denis, avenue d'Estrées à Cayenne, onze lauréats sur douze ont été récompensés pour l’obtention de leur diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière (PPH). Parmi eux, certains venaient des Antilles et de l'Hexagone.
 
Tous sont déjà préparateurs en pharmacie, ce diplôme permet une spécialisation dans les hôpitaux. Pendant dix mois, avec pas moins de 600 heures de théories et de 700 heures de pratique, les lauréats ont été supervisés par le docteur Flaubert Nkonto Djamkeba, chef du pôle médicaux technique du Centre hospitalier de Cayenne et conseiller de la formation PPH.
Durant l'année, les élèves sont partis en Martinique pour faire un stage de radio-pharmacie." C’était une expérience incroyable ! Nous avons eu beaucoup de chance !”, nous raconte Leckeina. La major de la promo est Elodie Theophile avec 16,63 de moyenne générale.

Un projet de longue haleine
 
Cette formation en alternance, vient seulement d'être proposée en Guyane, c'est une année dite "expérimentale". À l'origine, le projet provient d'une demande des pharmaciens hospitaliers : " Ils n'étaient pas assez secondés par des professionnels paramédicaux. ", explique Clara De Bort. "Il y a des collègues en attente de cette formation.“, argumente Pascal, un nouveau lauréat.


Pour proposer cette formation " Il a fallu se battre pour obtenir des dérogations, compte tenu des enjeux de la sécurité des soins.", éclaircie la directrice de l'ARS Guyane. "Cette formation doit être obligatoirement accolé à un CHU, alors qu'il n'y en a pas encore sur le territoire." En effet, la Guyane ne possède pas de CHU, qui peut permettre la formation des professionnels médicaux et des personnels paramédicaux.
 
Pour le moment, la prochaine fomation de préparateurs en pharmacie hospitalière devrait être pour la rentrée 2023. " Nous avons obtenu de la part de l’ARS, via le ministère de la Santé une dérogation pour trois ans. " La formation devrait alors se pérenniser mais "pour l'instant, il manque des locaux ", nous énonce le docteur Flaubert Nkonto Djamkeba.

Pour le recrutement, il y a une limite de quinze personnes " puisque c'est une formation en alternance Antilles-Guyane.", développe le conseiller de la formation PPH. Un concours oral et écrit fera la prochaine sélection.